<< Tourisme

London Cycle Hire, The Vélib’ Spirit?
mardi 13 avril

London Cycle Hire, The Vélib’ Spirit?

Marion
7Je partage

 

Image de prévisualisation YouTube

Londres aura le 31 juillet son dispositif de vélos en libre service, « London Cycle Hire », clairement inspiré par Vélib’. Ce sont ainsi 6 000 vélos et 400 stations qui seront inaugurées cet été par Boris Johnson, maire de Londres et cycliste qui porte ce projet depuis 2007. Il a annoncé dans un communiqué sa conviction que le système allait être « la pierre angulaire de la révolution de la bicyclette dans la capitale » et que « des légions de gens vont se convertir aux plaisirs de l’énergie à pédales ». Londres est ainsi dans les startings blocks ! Are you ready ?

Vélib’ Spirit or not ?

Souvenez-vous, Gildas nous parlait en mars 2009 des délégations étrangères venant observer le système Vélib’. Il évoquait alors déjà trois visites à Paris des londoniens. Le directeur du projet « Cycle Hire Scheme » de la capitale anglaise, Mick Hickford, expliquait dans son interview vidéo que l’expérience parisienne en matière de dimensionnement des stations et de nombres de vélos mis à disposition était très enrichissante pour les villes étrangères.

Au final, le dispositif adopté comporte 6 000 vélos et 400 stations réparties dans le centre de la capitale. Pour emprunter un vélo, plusieurs abonnements sont possibles : à la journée pour 1 livre (1,12 euro), à la semaine pour 5 livres (soit 5,62 euros) ou à l’année pour 45 livres (soit 50,57 euros). Comme pour Vélib’, seule la première demi-heure est gratuite : pour une heure de location, il vous en coûtera 1 livre, pour une heure et demi 4 livres, 2 heures 6 livres, 2 heures et demi 10 livres (soit 11, 24 euros)…. Au delà de 24 heures, un « retour tardif » est facturé 150 livres (168 euros), des dégradations jusqu’à 300 livres (337 euros) et, en cas de non restitution, 300 livres sont débitées.

Are you ready ?

« Dans tout juste quatre mois, Londres scintillera grâce aux phares des milliers de bicyclettes de location flambant neuves qui permettront aux Londoniens et aux touristes de sillonner les rues sans subir horaires, files d’attente, ou affluence« , a déclaré le maire Boris Johnson. Chers franciliens, êtes-vous prêts dès le 31 juillet à faire vos premiers tours de roues à la force de vos mollets à Londres ? Si oui, tout un site d’info est dédié au projet pour vous familiariser avec le vocabulaire : les docking stations où vous pouvez emprunter (Pick up) ou déposer (drop off) votre vélo, bien comprendre les tarifs d’abonnement (access fee) et de locations (usage charges).

Pour info, sachez que cet été, la Ville de Londres devrait également inaugurer deux « Cycle Superhighways », des autoroutes cyclables traversant la ville. Pour les plus sportifs, en 2012 on pourra rallier Londres depuis Paris à vélo, grâce à une « avenue verte » de 350 km (terminologie plus engageante que la méga autoroute cyclable) !

En prévision de la révolution vélo attendue, une campagne de prévention routière est lancée dès maintenant pour favoriser la cohabitation avec les autres usagers de la route. Les responsables anglais prévoient en effet jusqu’à 40 000 trajets quotidiens à vélos supplémentaires (on est à 50 000 en moyenne à Paris par jour). Le coût de l’installation et de l’exploitation est estimé aux alentours de 140 millions de livres pour six ans.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Serge dit :

Boris n’est pas simplement INSPIRÉ du Bixi de Montréal, ce sont les même vélos produit au Québec mais d’une autre couleur avec comme différence que les freins sont inversés pour fonctioner comme les vélos anglais.

Les bornes sont également les même mais comme Londres a le luxe ne pas les rentrer l’hiver pour déneiger la ville, les stations seront permanente et brancher par fils.

Celle de Montréal sont entièrement mobile et modulable et fonctionnent par réseau sans fils et avec l’énergie solaire. C’est une condition nécessaire pour Montréal (et au Minesota) où le service n’opère pas de décembre à mars et permet également d’ajuster la taille des stations à la demande et de les déplacer quelques jours pour un festival par exemple.

J’ignore si Londres a pensé a des stations transportable pour pallier à des besoins temporaires comme un concert ou une exposition… mais y a-t-il assez de soleil pour recharger les bateries?

Y’a donc Bixi à Montréal, Boris à Londres, Nice Ride au Minnesota et le Melbourne Bike Share qui ne semble pas avoir de nom.

jean dit :

Contrairement à ce que vous supposez, le cycle hire est inspiré du BIXI montréalais. C’est la meme grille tarifaire et c’est pourquoi on ne peut pas le verrouiller, il faut le ramener à une autre station après utilisation, comme à Montréal.

http://montreal.bixi.com/accueil

Super idée, enfin une alternative au métro et au bus londonnien, surtout avec l’été qui arrive. Ceci dit, je ne connais pas les tarifs du Vélib’ parisien, mais les tarifs proposés par Londres, semblent tout de même assez élevés (vous me direz ça reste conforme à tous les tarifs anglais). 2 heures à 10 livres, ça donne pas vraiment envie de faire une balade bien plus longue …
Fanny.

La grande différence entre le système londonien et le système parisien est qu’il y a pas de verouillage sur les vélos londoniens – ce qui est censé d’obliger les gens à les rendre à un borne et non pas les vérouillé quelque part d’autre – et donc censé de diminuer le taux de voles.

Le grand problème reste la régulation des stations vides et les stations pleines… pourquoi pas emprunter le système de Montreal et transporter des stations transferables d’un lieu a un autre selon les demandes.

Une question sur le system parisien: Il y a combien de vélib en circulation aujourd’hui? Il y a tellement de différentes chiffres, partant de 3000 déplacés par jour jusqu’a 21000.. mais c’est quoi le bon chiffre definitif. Egalement vous avez combien de bornes a Paris? Jamais assez, mais bon ca je sais!

Merci pour vos réponses

Marion Admin dit :

Bonjour Miducck,
La vidéo de Mick Hickfod date d’une visite d’une délégation anglaise à Paris alors qu’ils étaient encore en phase d’étude.
Ils ont vraisemblablement changé d’avis puisque la première 1/2 h est bien gratuite comme précisé dans les conditions de location (cf leur site).

Miducck dit :

Dans l’article, vous dites que la 1ére demi-heure est gratuite alors que Mick HICKFORD dit dans la vidéo que la premiére sera facturée £0,50. VIVE NOTRE VELIB’

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...