<< Balade

A Vélib’, préférez-vous les petites ou les grandes rues ?
jeudi 7 mai

A Vélib’, préférez-vous les petites ou les grandes rues ?

Aurelie
10Je partage

vaugirard1Paris est une ville faite de contraste. Un exemple ? Sa rue la plus longue parcourt une distance équivalente à 748 fois celle de sa rue la plus courte…

Peu de parisiens ignorent le nom de cette rue immense, également considérée par beaucoup comme la plus longue d’Europe. Il s’agit de la rue de Vaugirard. Elle prend naissance dans le quartier latin, au bout du 6e arrondissement, pour finir, 4 300 m plus loin, au bord de la Porte de Versailles, dans le 15e.  La numérotation des adresses dépasse 400, et je serais curieuse de savoir combien d’habitant compte la rue de Vaugirard. Un nombre qui n’a certainement rien à envier à la population de pas mal de villages de l’hexagone ! Si Tout au long de sa course, deux stations Vélib’ seulement y sont répertoriées, une dizaine donnent néanmoins sur cette voie, dont la circulation se fait essentiellement à sens unique.

ruedegres1Autre ordre de grandeur, la rue des Degrés : seulement 5,75 m de long. Moins célèbre que la rue de Vaugirard, il faut dire aussi que contrairement à elle, cette dernière n’est pas à vendre au Monopoly. Et pour cause : aucune adresse n’y est répertoriée. On ne peut toutefois lui ôter un certain cachet. Cette rue, la plus courte de Paris ressemble à s’y méprendre à un simple escalier comme la capitale en compte beaucoup. Et puis, plus rien au delà d’une petite quinzaine de marches. Située dans le 2e arrondissement, la rue des Degrés passe presque inaperçu, tel un recoin de la rue de Cléry, qu’elle entrecoupe à peine.

Certes, la rue des Degrés n’est pas franchement cyclable, donc un peu hors concours. Mais entre ces deux extrêmes, Paris offre un bel éventail de rues aux proportions et aux parcours divers. Selon les saisons ou les humeurs, il est facile de varier les plaisirs entre grands espaces et petits chemins sinueux. Et vous alors, vous préférez pédaler sur les grands axes ou dans les petits coins tranquilles ?

Les deux stations Vélib’ de la rue de Vaugirard :

6029 face au n°1 de la rue, et 6030 au niveau du n°74.

Station la plus proche de la rue des Degrés :

2107, située rue Thorel.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

thierry dit :

sur la rue de provence, oui c’est pas mal dans ce sens là hormis les feux et les piétons nombreux derrière les grands magasins. par contre, la rue est à double sens pour les cyclistes, ce qui est génial pour cet axe dans ce sens là mais c’est l’enfer car la route est trop petite et jonchée de livraisons toute la journée, donc tout le monde s’énerve et se frole. c’est un peu risqué mais l’idée de ce trajet pour faire republique st lazare est très bonne. sinon, pour les amateurs de sensation forte (quand je suis très en forme) je prends de répu à st lazare les grands boulevards, ca va très vite mais c’est très chaud.

Zorglub dit :

Dans la famille « petites rues », j’aime bien l’enchainement Rue de Provence/Rue Richer/Rue des Petites écuries/Rue du chateau d’eau.
Cela permet d’aller de St Lazarre à République tranquillement, et en fin de journée, il n’y a pas trop de voitures, juste un peu trop de feux rouges.
(Il faut dire que les changements de sens de circulation sont dissuasifs pour les automobilistes . Vive les pistes vélos à contre-sens !).

Je n’ai pas trouvé aussi bien pour faire le trajet dans l’autre sens…

Léon dit :

Je préfère les rue où il y a des voies sans voitures : Grandes rues avec voies cyclable ou petites rue en « zone 30 ».
Sinon c’est la galère .

Vidéo Angles Morts :
http://www.koreus.com/video/quotidien-cycliste-paris.html

Presque pas exagéré. Mais que font les autorités ?!

Thomas dit :

Ce que je prefere a velib’, ce sont les ponts, surtout au lever du jour ou au coucher de soleil. La piste cyclable entre Alma-Marceau et la place de la concorde est tres sympa.

Ce que j aime, c est les grandes rues avec des voies pour bus ( on va toujours plus vite qu eux, mais il faut se mefier des taxis un peu ).

Le parcours de la ligne 9 de Bonne Nouvelle a Trocadero se fait vraiment bien en velib!!

Les petites rues sont souvent dangereuses, pavees, et en sens unique ( merci de les respecter! ).

[…] à vélo ont ceci d’intéressant. Ils nous font ouvrir l’œil sur la ville. La semaine dernière, je m’interrogeais sur les avantages et inconvénients des grandes et des petites rues. Il […]

Belteral dit :

Les rues larges permettent de circuler rapidement dans Paris, c’est quand même très appréciable pour le coté utilitaire du Vélib’. En plus beaucoup d’entre elles ont une voie de bus cyclable ce qui est assez agréable.
Une difficulté cependant avec les grands axes, certains changements de direction. Pas toujours facile de tourner à gauche lorsqu’on est coincé sur la voie de bus et qu’il faut couper trois voies à la circulation ininterrompue pour passer à gauche…

En général je ne prends les petites rues que lorsque c’est un raccourci évident, ou pour découvrir un quartier lorsque d’aventure j’utilise Velib’ pour flâner.
Le problème des petites rues c’est surtout les portières de voitures, et les piétons qui débouchent d’entre deux voitures.

Le doublage serré n’est malheureusement pas un sport réservé aux petites rues, certains automobilistes n’hésitant pas à serrer dangereusement sur les grands axes, surtout lorsqu’il y a du trafic.

Ma petite rue préférée : peut être la rue de Nevers, bien pratique pour rentrer dans le 6ème au débouché du Pont Neuf
Ma « grande rue » : la place de la Concorde ! (sauf pour les pavés…)

benf dit :

Bizarrement ce ne sont pas toujours les rues les plus larges qui sont les plus agréables à vélo.
Par exemple je préfère largement les petites rues du marais au boulevard Beaumarchais.
Les rues du marais sont certes très étroites, mais il y a peu de voitures et elles y roulent doucement.

Ma rue préférée à vélo: Rue de Sévigné (4è), très peu fréquentée.
Ma piste cyclable préférée: Boulevard Morland (4è), suffisamment large et bien séparée du reste de la chaussée.

Pierre dit :

Effectivement, il m’arrive d’en rattraper et sans leur rendre la pareille, j’essaie de temps en temps de leur expliquer,à ces gens pressés,que c’est désagréable pour nous d’être frôlés mais allez savoir pourquoi, ils ont du mal à comprendre.
Et puis, ça dépend des zones mais dans les petites rues, si les feux sont synchronisés pour les voitures et pas pour les vélos ils vont plus vite que nous( sauf s’ils tombent sur une livraison ou un camion poubelle et là gnark gnark, on repasse devant et pour longtemps 😉

tom4 dit :

bonsoir

personnellement, je prefere les larges avenues, qui permettent de rouler « vite », et d’anticiper les mouvements des voitures, bus et taxis.

pour le coup de l’enervé au klaxon, bien souvent, on le rattrape au feu suivant, ce qui permet de lui faire un petit bonjour (j’ai dis bonjour, pas une injure) avant de se faufiler dans le bouchon suivant :)

tom4

Pierre dit :

Si on prend la largeur de la voie au lieu de la longueur, je trouve que les rues étroites sont assez dangereuses pour les vélos si jamais une voiture pressée a envie de doubler. D’après le petit dépliant envoyés aux utilisateurs lors de leur abonnement annuel, on peut lire ceci: « Circuler au centre de la chaussée si les autres véhicules ne peuvent vous doubler sans respecter la distance minimum de sécurité( 1m en ville) »
On voit que les rédacteurs pourtant de la mairie de paris n’utilisent pas souvent le Vélib

Essayez de faire ça et vous verrez que quand vous aurez été klaxonné 15 fois par un énervé qui veut vous doubler, vous n’aurez plus envie de suivre ce conseil du dépliant Vélib d’autant que quand il vous dépassera en vous frôlant il vous lâchera une bordée d’injures auxquelles vous ne pourrez rien riposter étant donné qu’il sera déjà loin.

Par ailleurs, j’aimerais savoir le nombre d’amendes distribuées pour dépassement dangereux, car même si c’est difficile à verbaliser comme comportement, c’est quand même bien ch… pour nous autres cyclistes.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...