<< Portrait

Our Parisienne honeymoon à Vélib’
vendredi 20 février

Our Parisienne honeymoon à Vélib’

Marion
1Je partage
Image de prévisualisation YouTube

Alex et Nikki qui vivent à Melbourne en Australie, se sont baladés autour du globe pendant 6 semaines de New-York à Londres, Brighton, Barcelone en passant par  Singapour, la Suisse et… Paris. Trois jours dans notre ville où ils ont testé le Vélib’ pour découvrir Paris et la vie parisienne. Interview d’Alex, l’auteur du film Our parisienne honeymoon à vélib’ dont la star est… sa Nikki. Il a choisi la musique que Yann Tiersen a composée pour le film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain pour illustrer son film parce que cette musique est très romantique et qu’Amélie a été tourné à Paris.

Qu’avez vous pensé du Vélib’ ?

Alex : Nous sommes restés trois jours à Paris en janvier, c’était merveilleux et se balader à Vélib’ dans Paris a été l’un des meilleurs moments. Le jour où j’ai fait le film on avait marché longtemps et il faisait -2°C. On commençait à avoir trop froid pour profiter de la balade. On a pris des Vélib’ près d’un café au niveau de la tour Eiffel et, dès que l’on a commencé à pédaler, on s’est réchauffé et on s’est vraiment amusé. On a pu couvrir beaucoup plus de distance et voir beaucoup plus de choses. On a adoré. On a trouvé que le système Vélib’ était facile à utiliser, peu cher, et qu’il permettait de rendre tout Paris accessible. Les vélos étaient de bonne qualité et bien entretenus aussi.

Au cours de votre voyage, avez-vous fait du vélo dans d’autres villes ?

Alex : On a aussi loué des vélos à Barcelone où il y a aussi un système en libre service. Il n’y a qu’un petit nombre de stations, c’était beaucoup plus cher et les vélos n’étaient pas en très bon état mais on s’est quand même bien amusés dans Barcelone à vélo.

Vous êtes un cycliste au quotidien ?

Alex : Je fais du vélo tous les jours à Melbourne et j’en ai toujours beaucoup fait. J’ai parcouru quelques 1000 kilomètres à vélo sur les routes d’Australie et de Nouvelle Zélande. J’ai vendu ma voiture l’année dernière et depuis je ne me déplace plus qu’à vélo pour aller au boulot, à des fêtes, faire les courses… Melbourne est une ville plate et le temps est en général très agréable pour faire du vélo même si parfois il fait trop chaud. Il faisait 46°C il y a quelques semaines… Les pistes cyclables sont bien et les automobilistes raisonnables.

Est-ce que le Vélib’ est une autre manière de découvrir Paris ?

Alex : Vélib’ est le parfait moyen pour découvrir Paris ! On ne manque rien de tous les petits détails quand on se déplace à Vélib’. Vous voyez les gens dans leur quotidien, l’architecture de la ville, les différents panoramas, vous sentez l’odeur des marchés et restaurants, vous écoutez tous les bruits de la ville. En faisant du vélo, vous comprenez mieux ce qu’est la ville de Paris. En prenant le métro, on serait passé à côté de tout ça.

Vous aimeriez qu’un système tel que Vélib’ soit installé à Melbourne ?

Alex : J’adorerais ! Ce serait génial et je pense que la ville a tout ce qu’il faut pour accueillir un tel système. Il y a déjà beaucoup de cyclistes et je pense que cela prendrait très vite si c’était installé à Melbourne.

Merci à Alex et Nikki pour avoir partagé avec nous leurs impressions sur Paris et son Vélib’.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

MIMI dit :

comment c’est tout mignon! on reste un peu dans la saint-valentin!
j’adore le cliché de paris romantique!

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...