La course aux cadeaux de Noël
mardi 23 décembre

La course aux cadeaux de Noël

admin
1Je partage

cadeaux-noel.jpg

Plus que quelques heures avant de glisser son beau soulier sous le sapin. Et fatalement plus que quelques heures pour trouver les cadeaux qui feront le bonheur de nos proches. Une perspective qui a de quoi angoisser ceux qui comme moi ont la fâcheuse tendance à toujours acheter leurs cadeaux de noël au dernier moment…

Comme tous les ans, cette année encore j’avais donc tout misé sur ce dernier week-end avant noël pour acheter le gros de mes cadeaux. Deux journées bien remplies et dont je ressors lessivé.

Dernier week-end avant le grand saut dans la cheminée

Avant ce week-end, j’aurais facilement pu descendre par la cheminée pour jouer les pères noël. En effet, ce ne sont pas les cadeaux qui m’auraient encombré… Sachant que j’avais fort à faire, j’étais donc sur le pont dès samedi matin 11h. Ou plutôt sur la selle de mon Vélib’ car j’avais décidé de me déplacer essentiellement en Vélib’ pour parcourir Paris et ses boutiques. Après avoir passé deux bonnes heures dans les grands magasins boulevard Haussmann puis m’être offert une pause déjeuner bien mérité, j’ai plongé plus au sud de Paris pour me rendre dans le quartier de Daumesnil.

Je dois l’avouer, la traversée de la ville a été épique. Les rues de Paris ressemblaient aux rayons des Galeries Lafayette : bondées. Pas toujours facile de se frayer un passage entre les véhicules immobilisés et leurs chauffeurs stressés, même si j’ai trouvé ces derniers plutôt sympas. La plupart essayaient de manœuvrer leur véhicule pour me laisser me faufiler dans les embouteillages.

Un panier Vélib’ qui prend des allures de hotte !

Dimanche, j’ai courageusement remis ça, toujours en Vélib, mais cette fois du côté de Montparnasse puis des Champs Elysées. La ville n’avait pas désemplie, le même chaos régnait dans certains quartiers commerçants. Avec un tel flot de circulation, j’ai redoublé de vigilance même si dans l’ensemble je n’ai pas connu de grosse frayeur. En plus, dimanche, mon panier de Vélib’ était rempli de plusieurs paquets, il n’était donc pas question de commettre d’imprudence !

Au final, je ne sais pas si j’ai gagné beaucoup de temps sur certains trajets en Vélib’ par rapport au métro. Mais ce qui est sûr, c’est que j’ai vraiment apprécié de pouvoir me dépenser entre deux files d’attente aux caisses ou à piétiner dans un rayon de magasin. Plutôt que de me retrouver entassé dans un métro, au moins en Vélib’ j’avais l’impression de prendre l’air et de quitter la cohue parisienne…

Et vous, avez-vous fait vos courses de noël en Vélib’ ? Avez-vous utilisez un Vélib’ malgré l’importance de la circulation ?

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

tom4 dit :

pas de courses de noel en velib, mais malgré la circulation un peu plus dense, je continue de me deplacer en velib en ville, ça ajoute un peu de « piment » aux trajets.
et doubler une floppée de voitures en velo reste toujours un plaisir 🙂

tom4

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...