<< Balade

Le tour du monde à Vélib’, avec un peu d’imagination c’est possible
mardi 2 décembre

Le tour du monde à Vélib’, avec un peu d’imagination c’est possible

Marion
1Je partage

Dans le film de Laurent Ardoint, Jean-François Hudo campe Jean-Luc Pouchard, explorateur des temps modernes qui, aidé de son beauf-frère Bernard, réalise un exploit sportif inédit : le tour du monde à Vélib’. Rencontre avec un réalisateur qui ne manque pas d’humour…

D’où est venue l’idée de ce film ?

Laurent Ardoint : En fait il s’agit d’une idée de court métrage assez ancienne que je pensais réaliser au départ avec une voiture à pédales. Avec l’arrivée du Vélib’ à Paris, ce tour du monde était plus facile à réaliser et surtout correspondait encore mieux à l’univers parisien, au cœur du film. J’ai co-écris le scénario avec Stéphane Duprat pour qui j’avais écrit un one-man show. Il devait interpréter le personnage de Jean-Luc Pouchard mais n’a finalement pas pu être disponible. C’est lui qui a composé la musique du film. Du coup c’est Jean-François Hudo, que je connais depuis des années puisque nous avions monté une boite de production ensemble, qui a repris le rôle. A la base, il est journaliste d’où le ton très « reporter » du film.

Au début du film, Jean-Luc Pouchard aka Jean-François Hudo, sort un marteau pour emprunter un Vélib’…

Laurent Ardoint : Je vous rassure, le coup de marteau a été simulé et rebruité ! Pour le tournage qui se déroulait en une seule journée, on se déplaçait en moto pour aller plus vite et on empruntait des Vélib’ à chaque station proche des lieux choisis. J’ai moi-même testé le Vélib’ un peu avant le tournage, cet été. Un ami m’a guidé pour en emprunter un. On étaient des novices du Vélib’ mais aucun Vélib’ n’a été maltraité pendant ce tournage ! J’ai trouvé que faire du Vélib’ était très agréable à cette période de l’année, mais je dois dire qu’en ce moment, avec le froid, je ne suis pas très Vélib’…

Casablanca, Louxor, Pékin, New-York, ce tour du monde aurait-il pu s’arrêter dans d’autres lieux ?
Laurent Ardoint : Au départ on avait aussi prévu un arrêt à Athènes, au Parthénon… La Madeleine ! On pensait également faire une traversée du Sahara on s’installant dans un bac à sable d’un parc mais on a finalement abandonné l’idée. Je me demande comment les parents accompagnant leurs enfants auraient réagis…

Et vous, pensez-vous à d’autres lieux parisiens qui peuvent figurer une destination étrangère ? Pour voir d’autres films réalisés par Laurent Ardoin, c’est ici.

Professionnel ou non, si vous avez réalisé un film lié au Vélib’ contactez nous à info@velib.fr.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Avion dit :

Le tour du monde en avion je connaissais mais en velib ?????

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...