<< Insolite

Scène de la vie à Vélib’
jeudi 20 novembre

Scène de la vie à Vélib’

Marion
6Je partage

rencontres-bornes.jpg

En vélibant gaiement jusqu’au quartier du Marais, j’ai fait la rencontre de plusieurs de mes semblables forts sympathiques, vélibeurs du dimanche, qui, comme moi, cherchaient à rendre leur monture.

La rue est à nous

La balade le long du canal avait été plaisante, toute une portion des quais entre Stalingrad et République étant réservée aux vélos, rollers et piétons le dimanche. Les bipèdes portés par leurs pieds se baladaient sur la chaussée, et ceux aux chaussures à roulettes slalomaient gracieusement et à distance respectable de leurs congénères aux semelles antidérapantes. Nous autres, bipèdes à deux roues, nous installions par réflexe dans les traces de la piste cyclable. Il faut croire qu’elles ne sont pas si mal rentrées dans les mœurs que ça puisque les piétons y marchaient peu, certains restant sagement sur les trottoirs sans investir la rue (réflexe, quand tu nous tiens!) et tous s’écartant en souriant et s’excusant gentiment à l’approche de ma monture à deux roues. Une immersion dans le pays des bisounours diront les pessimistes à qui je rétorquerai que le civisme de tous les jours s’entretient en voyant le verre à moitié plein. Le niveau de mon verre personnel a vacillé lorsqu’un petit c.. en scooter est passé par là alors qu’il aurait dû emprunter le chemin des voitures mais passons…

Rencontres aux détours des stations

De bonne humeur, je décidais de pousser jusqu’à la Bastille puis de terminer à pieds jusqu’au Marais. La première station que je croise était pleine. Une femme à Vélib’, scrutant les bornettes, s’approchait. Je lui dit que la station était pleine et elle me répondit souriante qu’elle allait essayer celle proche de l’opéra. De mon côté, je me dirigeais vers le faubourg Saint-Antoine et tombais sur une autre station… elle aussi pleine. Alors que j’interrogeais la borne sur les stations à proximité et récupérais mon quart d’heure supplémentaire pour trouver une station plus accueillante, mon inconnue me rejoint. Choux blanc à l’opéra. Ayant vu qu’une place était libre au métro Saint-Paul et ma congénère ayant décidé d’attendre quelques minutes que quelqu’un emprunte un Vélib’, je décidais d’obliquer vers Saint-Paul.

Arrivée au métro, la station était de nouveau pleine. Une vendeuse en pause cigarette était assise sur une bornette entre deux Vélib’ (aucun Vélib’ n’a été maltraité lors de cette scène). Un homme à Vélib’, lui aussi à la recherche d’une bornette, me rejoint. « Vous ne voulez pas emprunter un Vélib’ pendant votre pause, ça nous rendrait service ? ». On se marre et la vendeuse répond qu’il suffit d’attendre quelques minutes, le roulement ici étant important. Elle retourne bosser pendant que nous scrutons les curieux tournant autour de la borne. Un couple de novices lisait consciencieusement les informations de la borne. Intérieurement, je les encourageais à tenter l’aventure Vélib’. Finalement, ils s’éloignent. Coup d’œil à mon voisin, « je misais beaucoup d’espoirs sur eux ». On rigole et reprend notre observation attentive de la station. Au bout de quelques minutes, un homme arrive, passe sa carte sur la borne et emprunte un Vélib’. Je le remercie pour son arrivée à point nommé et installe mon Vélib’ dans la place encore chaude. Un « au revoir » et un « bonne journée » à mon compagnon d’attente et je m’éloigne. Je parie qu’il n’a pas dû attendre longtemps, comme nous l’avait promis la vendeuse.

Moralité, lorsqu’une station est pleine dans un quartier pris d’assaut comme le Marais, mieux vaut patienter quelques minutes plutôt que de foncer vers une autre station.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Marc dit :

Gestion aberrante de la rue saint Paul 04010. C’est exaspérant d’arriver à deux heure du matin station pleine. Le lendemain AM, départ pleine, retour pleine, 3h plus tard vide… je précise qu’il n’y a pas 43250 personnes qui passent à cet endroit par heure et qu’attendre une libération de place ou une arrivée, est utopique.
Simplement ce sont les agents, dont l’un plusieurs fois croisé est absolument odieux et injurieux quand on a le culot de rouler devant lui dans cette rue étroite et que je le signalerai la prochaine fois, qui chargent à bloc la station ou la vident, ce doit être un réservoir à vélos. Insupportable, cela peut durer quelques jours, puis c’est à nouveau une station 50/50% de places, idéale.

jean chris dit :

Je suis tout a fait d’accord avec le commentaire de denys. Habitant en province mais me rendant fréquement à Paris, j’ai acheté une carte à l’année. J’hésite encore à la renouveller car j’ai déja eu plusieurs galéres pour raccrocher mon vélib. J’ai calculé qu’il aurait été plus rapide de prendre le métro pour aller de Sévre Babylone à Drouot. Pour poser mon vélo il a fallu que j’aille dérriere les Galeries Lafayette et que je revienne à pieds. Un comble!

denys dit :

malheureusement, aucune amélioration dans la gestion des stations, au début nous pouvions accepter une période de rodage, aujourd’hui ce n’est guère acceptable.
exemple: hier, 15 heures, toutes les stations dans un rayon de 500 m au moins autour de la gare de l’est VIDES: la prochaine fois je prends ma voiture…..

Pierre dit :

Beaucoup de vélib, hélas, sont en relatif mauvais état : pneus dégonflés, poignées de caoutchouc enlevées, sonnette abîmée et, notamment, changement de vitesses défectueux.
Je suis, moi-même, cycliste et je sais me servir d’un dérailleur. Je crois qu’il serait bon de donner aux utilisateurs des vélibs le mode d’emploi d’un changement de vitesses de bicyclette : ça éviterait beaucoup de dégradations involontaires de cet organe essentiel au bon fonctionnement du vélo.

François dit :

Encore faut-il trouver un vélo en bon état pour pouvoir partir. A côté de chez moi (buisson saint-louis), elles étaient souvent vides en journée. Maintenant, elles le sont également le matin tôt. Ce matin,la seule station a priori accessible (8 vélo, 10 place libre) contenait bien 8 vélos, mais ils étaient TOUS hors d’usage.

Geff dit :

oui j’essaye d’avoir ce réflex, mais c’est relativement frustrant donc difficile à tenir ! 🙂

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...