<< Angle mort

Prévention routière : attention aux angles morts
jeudi 23 octobre

Prévention routière : attention aux angles morts

admin
7Je partage

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Laurent dit :

Question au passage à la préfecture de police de Paris : merci de tout faire pour débarrasser des ordures et faire respecter les pistes cyclables. Sur certaines d’entre elles (boulevards du mur des fermier généraux) la présence de scooters et voitures garées rend extrêmement dangereuse la circulation à vélo, et on a le sentiment que les fautifs sont moins souvent verbalisés que les cyclistes qui prennent une rue calme à contre-sens sur quelques mètres…

Alain dit :

i Amit

you can’t found velib email address but for reclamation call 00 331 30 79 79 30 or post letter to Vélib’ Sainte-Apolline BP 11 78378 Plaisir France.

Amit dit :

Hello,

I nees some help in english.

i was visitting paris 2 weeks ago and i was using the velib for several times using the short term suscription. until now, more than 2 weeks after my suscription has ended, my credit card still hasnt been charged for the use.
I was looking for an official Velib email address but couldnt find any.

Please help this little non french speaking dude :)

thanks,
Amit

velob dit :

Attention a quels angles morts?
L’angle mort n’existe pas dans le code de la route.
Article R316-6 du code de la route:
Tout véhicule à moteur doit être muni d’un ou de plusieurs miroirs rétroviseurs de dimensions suffisantes, disposés de façon à permettre au conducteur de surveiller de son siège la route vers l’arrière du véhicule quel que soit le chargement normal de celui-ci et dont le champ de visibilité ne comporte pas d’angle mort notable susceptible de masquer un véhicule s’apprêtant à dépasser.

andre dit :

JD, Excellente observation! Je suis souvent confronté à ces horribles cyclistes qui vont bien plus vite que moi dans ma camionnette. Et je suis très jaloux. Mais au lieu de les insulter voire les empêcher d’avancer (si, si, ça existe), je me dis qu’après le boulot durant le week-end je ferai aussi bien qu’eux. C’est réconfortant. Tu as raison, il faudrait que tout les modes de transport cohabitent en paix sans se livrer une guerre sans merci. Bravo pour tes billets pleins de bon sens et écrits dans un français parfait, chose si rare sur la toile. Lez un tantinet admiratif.

Jane Doe dit :

Velob
Il faut en effet avoir subi ça pour comprendre. Quelle précaution prendre pour éviter de se faire faucher par un véhicule qui coupe la route ? Essayez Magenta par exemple. La piste est sur le trottoir, les véhicules ne perçoivent pas la présence des vélos à leur droite. Certains cyclistes le savent et vérifient systématiquement ce qui se passe sur leur arrière-gauche à proximité des rues tournant à droite, mais beaucoup sont ignorants de ce danger. Je n’ai pas encore vu de panneau jaune carré rappelant aux automobilistes que c’est mal de refuser la priorité à un vélo qui va tout droit, mais peut-être que l’atelier graphique de la Ville nous réserve encore des surprises…
Les cyclistes auront beau faire et tenter de rester au maximum éloignés des camions et autres bus, personne n’empêchera ces gros modules de venir les frôler, j’ai relaté dans une autre rubrique comment un bus m’a rattrapée et tassée, gare Montparnasse. Dissuader les cyclistes de se faufiler et surtout de doubler des véhicules par la droite, d’accord, mais faut quand même pas pousser. Pour le dernier accident « de velib » (sic, pourquoi pas de B’Twin, de Gitane, de Lapierre…) à Montparnasse, le vélo voulait aller tout droit mais le car a tourné à gauche, alors on fait quoi ? En l’occurrence, si le malheureux avait pris le risque de passer par la droite, il aurait eu la vie sauve. Quoi que l’on fasse on est donc susceptible de mal faire. S’il faut des réflexes de pilote de chasse pour faire du vélo dans Paris, ça va freiner sec l’essor de la Petite Reine.
Je comprends la nécessité d’user de pédagogie et de s’adresser aux cyclistes, dont certains font, c’est vrai, n’importe quoi. Mais il faut bien comprendre que toute campagne un peu insistante en direction des seuls vélos accroît les préjugés des motorisés à l’égard des pédalants. « Il le savait pourtant cet imbécile, que je ne vois rien autour de mon bahut » (ça rappelle le fameux « les gens le savent qu’on roule bourrés ! »)
Au-delà de la question des angles morts, je crois qu’une dimension n’est pas assez prise en compte, ça va faire sourire, mais je vous livre mon opinion, elle tient en un mot : jalousie.
Un automobiliste coincé dans les embarras, un chauffeur de bus soumis au stress, un motard/scooteriste à qui on a vendu de la liberté et qui se trouve coincé comme les autres, quand ils sont confrontés à des gens qui sont plus mobiles qu’eux, qui peuvent se glisser dans les interstices, voire descendre de monture et continuer sur les trottoirs, tous ces gens développent une agressivité démesurée, qu’il est difficile de comprendre si on ne prend pas en compte cette frustration. Il m’est arrivé assez souvent de suivre le même chemin qu’un gros module du genre Land Rover, et donc de le rattraper et de le doubler à plusieurs reprises, ça en rend plus d’un raide dingue d’aller à la vitesse d’un vélo dans 3 tonnes de ferraille.
Ne pas sous-estimer cette réaction qui explique bien des écarts de langage et de conduite.
JD

velob dit :

Si vous etes sur une piste cyclable, donc probablement a droite de la circulation, que vous voulez aller tout droit, mais qu’un camion veut touner a droite. Le code de la route dit que vous etes prioritaire, mais la « regle » de l’angle mort, et surtout la regle du plus fort, dit que vous n’avez pas interet a prendre votre priorité…

On s’etonne que les cyclistes ne respectent pas le code de la route…

Le problème de l’angle mort n’est que l’exemple le plus frappant d’un systeme pensé a l’envers, ou la norme est la bagnole, et l’intru le pieton et le cycliste.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...