<< Dégradation

Ma rencontre avec un réparateur Vélib’
vendredi 27 juin

Ma rencontre avec un réparateur Vélib’

Marion
26Je partage

reparatio1.jpg

J’ai accosté un réparateur Vélib’… Il ne s’agissait pas de drague mais de légitimes inquiétudes étant donné les drôles de bruits émis par mon Vélib’. Il a tout de suite identifié le problème. Béate d’admiration je suis.

Un Vélib’ mélomane ?

Il ne m’a fallu que quelques tours de roues pour remarquer le cliquetis régulier de ma roue arrière. Je descends de Vélib’ et inspecte ma monture. Je ne vois rien et décide de continuer jusqu’à la station Vélib’ suivante, le temps de vérifier que je ne suis pas sujette à un mystérieux acouphène… Et là, tout à coup comme on dit dans les contes pour enfants, un réparateur Vélib’ apparaît, inspectant ses petits sagement alignés sur leurs bornettes.

SOS demoiselles en détresse…

Véritable chevalier en armure jaune fluo (les gilets de sécurité ne sont pas blancs contrairement au cheval d’Henri IV) mon gentil réparateur (GR) secourrait déjà une demoiselle dont le passe navigo rechignait à libérer une monture. D’un geste autoritaire, le GR a approché le passe de la bornette, et la monture a obtempéré. A croire que les Vélib’ refusent parfois d’obéir aux cowboys non certifiés… J’inspire un bon coup et me lance dans un auto-diagnotic sauvage de ma monture : « il y a comme un drôle de bruit par là, c’est grave docteur? ».

Ni une ni deux, mon GR a identifié le problème : la chaîne était trop lâche et chatouillait le cadre à chaque tour de roue. Tout ça pour vous dire que ce Gentil Réparateur a été bien urbain, souriant et sympathique et que c’est agréable quand, comme moi, on n’a aucune notion de mécanique. Comme cela n’a rien à voir avec le fait d’être une femme (le premier qui parle des créneaux…), je pense qu’il ne secoure pas que les demoiselles mais tous les apprentis cyclistes. En cas de doutes sur votre Vélib’, n’hésitez pas à interroger un GR… ou à changer de Vélib’.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

emmanuelle dit :

les réparateurs vélib auraient ils un travail spécifique ces temps ci avec les sonnettes car depuis quelques jours je trouve beaucoup plus souvent qu’à l’accoutumé des vélos sans sonnette
c’est pas sympa de les « piquer » c’est un outil indispensable pour protéger le cycliste

Vrinc dit :

à Jo,

Eh ben quel flan…
1- Oui on doit lire au moins une fois les CGV, il doit bien y avoir une station sans file, non ?
2- C’est toujours plus facile de rejetter la responsabilité sur les autres
3- Vous devez bien avoir 600 € de côté chez votre banque pour combler en attendant et faire que la carte refonctionne, non ?
4- Ou les amis, c’est fait pour cela
5- Ce n’est pas parce que l’on gagne le smig qu’on ne lit pas les CDG…
6- et ouyi ce qu’apporte Velib est bien plus important que votre petit soucis mesquin.
7- On ne vous a pas diagnostiqué un ulcer à l’estomac tout de même ?

1- Vous voulez lire 15 pages de conditions en termes jargonneux sur une borne vélib, vous l’avez fait ? Et bien vous en avez du temps à perdre vous…
2 – Vélib est une entreprise de service et lorsque le service est défectueux/trompeur il est légitime de s’en plaindre
3- Mais dans quel monde viviez-vous ? Non tpout le monde n’a pas 600 € de côté à la banque, moi perso avec cette somme retirée de mon compte courant, je me retrouve sans un sou !!!

et le reste se passe de commentaire, entre souci mesquin et ulcère…
Vous possédez des actions JC Decaux ou bien ?

peyrot Michel dit :

Problème de rotation…
fervent adepte du vélib, je commence à douter de la bonne gestion de la rotation des vélos.
En effet, habitant boulevard de Charonne, les vélibs me servent à circuler dans le quartier or tous les jours et cela depuis de nombreux mois, à partir de 9 heures il est impossible de trouver un vélo; c’est le désert le plus absolu, à part les épaves de la nuit. Je comprends bien que les gens empruntent les vélos pour se rendre au centre de Paris mais les usagers locaux doivent se résoudre à ne rien trouver…Ces remarques sont valables pour les stations avron, Alexandre Dumas, rue de Bagnolet et aussi prés du métro Buzenval.
Serait-il donc enfin possible d’envisager une réalimentation des stations entre 9 heures 30 ou 10 heures .Par avance’ merci de réagir rapidement .

Lenz dit :

Heureusement que le commentaire 14 est là pour rectifier les choses. C’était pas la peine d’écrire tout ce chariabia. Il suffisait de s’en prendre à soi-même et d’appeler son banquier pour le prévenir qu’on venait de prendre pour 600 euros de cautions (pas de débits ! de cautions)

Seb dit :

L’état général des vélibs se détériore pour la simple raison qu’ils sont de plus en plus utilisés et que le vendalisme persiste voir s’accru …

Concernant le réparateur assis sur un vélib jouant soit disant avec son téléphone portable, saviez vous exactement ce qu’il faisait ? Il était peut etre en train de patienter pour avoir ses superviseurs au téléphone …. ou bien les agents de maintenance ont droit a une pause, tout comme vous, ce ne sont pas des machines …

La journée type d’un GR appelé plus communement Agent de maintenance est la suivant :
– Arrivé au dépot, l’agent revet son uniforme
– Prise des affaires de maintenance, badge, téléphone, pièce de rechange ( chambres a air, chaines, feux avant arriere, sonettes, poignées de guidon, visserie, colliers de selle, serrures, antivols, paniers eventuellement, renforts panier etc ) ainsi que de la trousse a outils
– Prise du planning avec liste des stations du secteur affecté, avec priorité sur certaines stations sur lesquelles des opérations de maintenances doivent être effectuées
– Départ du dépot en vélib ou sparta ( vélo a assistance electrique ) et direction le secteur affecté
– L’agent est censé faire le tour de toute les stations de son secteur dans la mesure du possible et en priorité les stations indiquées sur le planning
– Arrivé sur une stations, vérification de l’état général ( bornes, bornette, vélibs présents ) et début des opérations de maintenance le cas échéant, sinon il passe a la stations suivante. etc
– Lorsqu’un agent ne peut réparer un vélib sur place, il le bloque pour qu’aucun utilisateur ne puisse l’empreinter et pour qu’il figure sur le planning de ramassage des vélibs HS, ensuite direction l’atelier pour réparation et check up complet.

Hervé dit :

J’ai même vu un réparateur assis sur un vélib’, jouant avec son telephone portable … comme s’il n’avait que ça à foutre.

@ Patrick (18) : est-ce que tu as déjà vu des garagistes féminines ?? (à part secrétaire et commerciale j’entends bien).

bruno dit :

L’état général du parc de Velibs se détériore et rien n’est fait : Roues de plus en plus voilées (quasiment 2 vélib/3), cadre tordu, fixation de la selle défectueuse, freins approximatifs … Merci !

BéB dit :

Nouveau venu sur ce blog, j’observe que le 19e arrondissement suscite des commentaires. Remontons, si vous le voulez bien  » l’escargot administratif parisien » et arrêtons nous un peu sur le 18e.
Ah… Montmartre, les Alpes à Paris! Avec ses touristes, sa vie de quartier et ses cols hors catégorie… L’idée selon laquelle le vélibiste type préfère les descentes aux montées, trouve ici quotidiennement son illustration. Quand on habite sur la Face Nord de la Butte. Niveau Vélib’, venez armé: l’endroit est désert !… Evoquant le sujet à l’abri d’une borne, avec un collègue vélibiste d’infortune, nous nous demandions que faire dans les stations proches des gares, quand tous les plots d’accrochages étaient occupés? Il y a bien une station qui a été rajoutée à la Gare du Nord, du côté de la rue Saint Denis il y a queques mois, mais elle ne fonctionne pas(?). C’est alors que l’on vous dit que c’est justement le rôle des régulateurs de s’assurer de cette répartition. Le fait est que l’on voit parfois passer ces plateformes tractées sans savoir s’il s’agit de ré-partiteurs ou de ré-parateurs? Peut-être ni l’un ni l’autre. Je reconnais néanmoins à la décharge de Vélib que la capacité de destruction de l’être humain n’a pas de limites
Nous vivons une époque formidable

Patrick dit :

J’irais même plus loin : en cas de doute , changer de vélo et retourner la selle.

Concernant les GR, ils sont pas forcément tous G, mais comme tout le monde ils ont des journées pas toujours faciles, et quand ils sont accueillis par des usagers mécontents devant une station ne contenant que des vélos HS alors qu’ils n’avait pas prévu de s’arrêter, forcément, ils font la gueule… mais bon, après tout, ça fait partie des risques du métier, non ?

D’ailleurs, j’en ai croisé plein de réparateurs mobiles ces derniers jours dans le centre de Paris, seraient-ils tous affectés au 1er arrondissement et aux arrondissements qui le touche à cause de l’affluence ou est-ce une coincidence ?

Et puis est qu’il y a de gentilles réparatrices ? Parce que jusque là, j’ai croisé que des mecs. C’est pas que ça me déplaise, mais il en faut pour tout le monde 😉

C’est quoi une journée type d’un gendarme vélibiste mobile ?

lolotte dit :

y’a encore plein de gogols qui pensent avoir un velib’ pour la journée pour 1 euro seulement!j’ai meme vu un couple dormir sur les quais au soleil,2h plus tard ils etait encore la,leur velib’ sur bequille!bonjour la surprise sur le relevé de banque !!! y’a encore tellement d’egoistes sur terre qui ne pensent qu’à eux….

CCUI dit :

DESOLE mais j’étais tellement choqué par le fait que dans le 19° Arrdt de Paris (un des plus grand) il ne soit affecté qu’UN seul employé pour la régulation que je n’ai pas vérifier mon ortographe!!!!!
Je n’ose pas imaginer combien d’employés travaillent à la régulation sur touty Paris et quels sont leurs horaires. Cela serait intéressant de connaitre leurs conditions de travail non???
Aprés tous NOUS les utilisateurs qui surfont sur la vague écolo et bobo en faisant du vélo à Paris (It’s so chic !) on devrait peut-être regarder EUX, les hommes et femmes qui nous permettent d’etre si tendance! Et si on n’est pas content je vous rappelle que CHANEL a sorti un vélo et il n’est pas moche! Pas cher, juste le montant de la caution de l’hotesse de l’air!

CCUI dit :

Un seul homme velib pour tout le 19°.
Tout s’éclaire les staions vides, les vélos TRES visiblement déteriorés et qui reste une semaine dans les stations. Et malgré cela grâce à lui j’arrive à aller tous les jours à mon travail en vélib.

Cet homme est mon DIEU et je tenais à le remercier.

Maintenant rajouter une station et bien cela va être fait quai de la loire et ceci juste en bas de chez moi! YES!

A propos de RMI dont le montant peut varire (un ami a 300€ menuel) pourquoi n’ont-ils pas droit (les Rmistes) au service Velib gratuit comme le métro? Je trouve ça un peu discriminant (oui OK c’est un peu fort mais bon)

Mike dit :

Les gens qui ne lisent pas les c.g.v. et qui écrivent un pavé bourré d’ignorance : renseignez-vous avant de vous enflammer cela vous aidera !!!

Déjà, Velib ne touche pas à votre argent il n’est jamais débité de votre compte sauf en cas de perte/vol du vélo… Seule une autorisation de prélèvement est effectuée, et cela influe uniquement sur les plafonds/capacité de paiement mensuelles de votre carte bancaire.

Vous auriez loué avec votre carte bancaire 4 dvd dans une borne vidéo club pour le week-end, cela aurait eu le même effet.

Il suffit juste d’appeller votre banque et demander l’augmentation du plafond de paiement de la carte pour le mois en cours, ou changer celle-ci si elle n’offre pas une capacité adaptée à vos besoins. (premier, gold etc…)

Abel dit :

Pauvre Marion ! Elle écrit une gentille petite histoire, et presque personne ne fait attention à ce qu’elle a écrit. Ca commence par ce pauvre époux d’hôtesse de l’air, qui ne cherche même pas à nous faire croire qu’il a été correct au téléphone, qui n’explique pas pourquoi on lui a ponctionné 600 euros, et qui ne se demande pas pourquoi tant de gens font du Velib’ sans avoir ces ennuis… Au passage, le monde du transport aérien semble bien cruel : « Ma Femme est bloquée à 5000 km sans un sou. » Aucun de ses pauvres collègues n’est susceptible de la dépanner ? Et comme d’hab’, les riches se cachent derrière les pauvres : « si vous travaillez à temps partiel au Smig, ne faite pas de Vélib’, vous n’en avez pas les moyen » (orthographe d’origine).

@ Alain (5) : peut-être aurais-tu pu « descendre de ta monture » deux paragraphes plus tôt ? 😉

Tellou dit :

A propos des réparations, je voulais savoir si c’était une impression ou de plus en plus de Vélib ont les paniers arrachés? C’est du vandalisme ou de l’usure? Est-ce qu’ils sont ressoudés assez rapidement parce qu’avec l’été, c’est une vraie hécatombe! Merci pour vos réponses

Thomas dit :

Depuis quelques temps j’ai remarqué que de nombreux vélos ont des problèmes de vitesses : elles changent toutes seules ce qui est très inconfortable mais également dangereux (le vélo étant moins stable dans ces moments là). Le problème, c’est qu’on ne peut pas repérer ce problème avant l’empreint, même en vérifiant à l’avance scrupuleusement l’état du vélib. Y a-t-il des solutions prévues par rapport à ce problème ?
En dehors de ce petit soucis technique, parcourir Paris en vélib est un vrai plaisir ! 🙂

Zab dit :

à Jo :
quel condescendance dans vos propos… des propos de bobo-sur-velib’ ?
mais 600 euros, c’est un RMI…. y’en a pour qui c’est tout ce qu’il y a sur le compte en banque, eh oui ! même à Paris !

Message à Jo…

600 euros ça n’a rien de mesquin… peut-être trouvez vous cette somme dérisoire ! Et ce n’est pas parce que Vélib’ est un excellent  » service  » que les CLIENTS doivent dire amen à toutes les conneries qu’ils peuvent faire chez Vélib’… par exemple… la régulation est LAMENTABLE… et c’est peu de le dire…

Sand dit :

Adepte régulière du Velib depuis 6 mois, j’ai moi aussi constaté des dégradations en hausse depuis 2 mois: alors la faute au printemps et un nb d’utilisateurs en hausse? Ou bien du vandalisme disons « organisé »? Quand on voit des « trognons » de Velib qui ont été sciés pour le voler, bon on comprend le motif, mais le reste?!!
Alors oui donnez nous au moins une adresse pour signaler les Velib abandonnés.
car moi au vu d’un parc aussi dégradé, je ne voudrais pas qu’on augmente les abonnements ou qu’on dénigre un système génial!
Salut à tous!

blondinette94 dit :

j’ai déjà lu une histoire comme ca dans un blog, la personne avait a appelé son banquier qui ayant vu que c’était la caution velib qui bloquait le compte a fait le necessaire pour que la personne puisse utiliser sa carte bleue

y’a pas que des crétins dans les banques!

mouette dit :

à l’attention des responsables VELIB

bonjour,
j’habite dans un quartier de piste cyclables (bassin de la Villette), mais pas de chance, c’est le 19ème arrondissement, quartier souvent sinistré en infrastructures…
et oui, le long du canal, entre Stalingrad & porte de la Villette, en passant par le quai de la Seine : 2 petites stations Vélib (pas des grandes, non !), en passant par le quai de la Loire : idem !!!
tout en sachant que vient de s’ouvrir dans ce quartier : 1 résidence étudiants, 1 hôtel, et la plus grande auberge de jeunesse d’Europe ! la maintenance dans cette zone étant au plus bas (1 seul « homme Vélib » pour tout le 19ème en ce moment !) autant vous dire qu’il faut se lever de très bonne heure et faire quelques stations avant d’avoir la chance de tombe sur un cycle « correct » !
dommage, c’est devenu mon moyen de locomotion ! mais je dois aussi faire beaucoup de marche à pied !

merci de nous ajouter au moins une station entre Stalingrad & porte de la Villette (vers la place de Bitche, un station « grand format » ne serait pas de trop !)

merci
cordialement

Alain dit :

Je me demandais comment « ils » faisaient pour déglinguer les roues à ce point sur certains Vélib’ (pneus déjantés, chambre à air à l’air…). Eh bien j’ai compris.

Au début je roulais tranquillement sur ma monture enfourchée à la station « BHV ».
Puis j’ai ressenti un petit « blong! » régulier à chaque tour de roue. Mince, je me suis dit, la roue est dégonflée. Bon j’ai plus qu’à le raccrocher à la prochaine station rue Beaubourg.

Mais avant d’y arriver, ça a commencé à louvoyer drôlement au point que je serrai les fesses sur la selle, car des chariottes en tôles me doublaient dans une rue pas bien large. J’avais déjanté !!!

Ensuite, voici un autre bruit plaintif « couuuuic ! coooouuuuuic! … ». C’était la chambre à air qui s’entortillait sur le moyeu (dur d’avancer… mais que faire ?). Puis un peu plus loin un « clac ! » sec : la chambre se pète en deux sous l’effort et il en traine un bon mètre sur la chaussée.

Devant ce triste tableau, je descends de ma monture et la pousse l’air de rien jusquà’ la station rue Beaubourg (pleine). Je traverse donc la rue au milieu des piétons qui lorgnent sur l’état navrant de la roue arrière et j’arrive à la station sur la contre-allée rue aux Ours (pleine). Bon là j’attends qu’un vélo parte (le type à la borne, il en mets un temps à composer des codes sur le clavier. Il répète pour le concert du soir ou quoi ?).
Enfin une borne se libère et je raccroche l’épave avec élégance. J’abaisse et retourne la selle, mais là il n’y a pas de doute vu que plus rien n’est à sa place sur la roue.

Sympa, je peux rependre un autre vélo en bon état sans attendre.

Conclusion:
Les pneu sont déclarés increvables mais s’il leur arrive de se dégonfler, ça part en quenouille complètement . Encore une chance que la chambre à air se soit enroulée de l’autre côté de la chaine, sinon la chaine pouvait à son tour sauter ou s’ouvir en deux. Bonjour la maintenance à cause d’un pneu qui se dégonfle !

Francois dit :

Ce n’est pas un commentaire direct mais un autre sujet préoccupant.
Si les vandales continuent à casser les velib, je crains qu’il finissent par etre retiré.
Sans faire de la delation, existe-t-il une adresse pour signaler les velib « oubliés » depuis trop de jour , attachés par une chaine ou en morceaux sur le trottoir, pour qu’il soir ramenés a Decaux.

Jo dit :

Eh ben quel flan…
1- Oui on doit lire au moins une fois les CGV, il doit bien y avoir une station sans file, non ?
2- C’est toujours plus facile de rejetter la responsabilité sur les autres
3- Vous devez bien avoir 600 € de côté chez votre banque pour combler en attendant et faire que la carte refonctionne, non ?
4- Ou les amis, c’est fait pour cela
5- Ce n’est pas parce que l’on gagne le smig qu’on ne lit pas les CDG…
6- et ouyi ce qu’apporte Velib est bien plus important que votre petit soucis mesquin.
7- On ne vous a pas diagnostiqué un ulcer à l’estomac tout de même ?

sebastien dit :

UN WEEK END A 600 euros, MERCI VELIB’

Et bien, mois aussi je me suis fait une soirée Velib, avec mon amie, pour la fete de la musique. Super soirée !! Tellement sympa que le lendemain on se reprend abonnement à la journée pour faire le marché. Tres bon Week end ! Merci Velib !

Et puis la semaine recommence, ma femme doit repartir demain pour l’étranger (elle est hotesse de l’air) et là ENORME surprise !!

VELIB A BLOQUé 600 € SUR SA CARTE BANCAIRE qui est du coup inutilisable !!!
150 euros par personne et par abonnement, sur 2 jours, ca fait 150 x 4 = 600 € !!

Résultat, elle est à l’autre bour du monde, avec une carte qui ne fonctionne plus puisqu’elle a atteint son maxi.

Du coup, hop, appel au numéro VELIB, ca doit etre une petite erreur. Ils sont gentils à Velib’, c’est la Mairie. ET BIEN NON !!! TOUT CELA EST NORMAL ! C’EST BLOQUé 13 JOURS !!

extrait de la discussion surréaliste :

– moi : QUOI ?! mais c’est dingue cette histoire !!! vous plaisantez ou quoi ???!!!
– L’opérateur exotique : non monsieur c’est écrit dans les conditions générales de ventes, c’est de votre faute, il faut toujours lire les conditions générales de ventes.
(euh…, alors à ce moment précis, la moutarde vous monte directement aux neuronnes qui étaient restés endormis)
– Vous parlez des 10 pages écrites en tout petit qui prennent 1 heure à lire quand vous avez 15 personnes derrieres vous. C’est marrant parceque un truc pareil (600 euros, quoi !) Ca devrait peut etre etre ecrit en gros dès le début et pas en tout petit avec des termes de droit tres flou au milieur de 10 pages imbuvables. Vous auriez voulu le cacher, vous n’auriez pas fait autrement !
– C’est comme ca monsieur, j’ai beaucoup d’appels comme vous mais je ne peux rien faire.
( Ca c’est la phrase magique du téléopérateur. Le pire, c’est que c’est vrai. En fait ils ne servent à rien, c’est une illusion de service, c’est Matrix quoi ! )
– Je sais bien que vous n’y pouvez rien mais ca ne change rien au fait que ca me met dans de vrais ennuis, vous n’immaginez pas ! Ma Femme est bloquée à 5000 km sans un sou. Vous imaginez que je vais fiare quoi là, vous dire mercie et racrocher ? Serieusement, un entreprise privée se permettrait un truc pareil, ca ferait un scandale enorme; le 20h, les unes des journaux et tout et tout. Là c’est Vélib, c’est la Mairie de Paris et cessaye quand meme de nous baiser ! (désolé y’a pas d’autres mots) parceque les 600 euros, ils vont bien travailler quelquepart pour quelqu’un pendant les 15 jours !”

Evidément cette discussion n’aboutira sur rien

DONC EN CONCUSION : Vélib c’est bien, ca plait, ca marche mais derriere, y’en a encore qui se sont dis qu’il y a vait là un bon moyen d’escroquer les gens. ” Oh, pas trop, on leur rend l’argent, monsieur le juge, nous on ne peut pas faire autrement, vous comprenez, on est des gentils nous, on sauve la terre, on diminue la pollution à Paris, nous, c’est pas de notre faute à nous, c’est les autrs les méchants. Et puis l’argent ils l’ont récupéré les gens, il n’y a pas de préjudice”

Ben tien ! mon lapin !

Donc, si vous travaillez à temps partiel au Smig, ne faite pas de Vélib’, vous n’en avez pas les moyen ! Vous trouvez que l’essence est chère ? Vous devriez l’apprécier pourtant, car ce n’est rien à côté du prix des pédales ! Le Vélib’ courte durée c’est pour ceux qui ne voient meme pas qu’ils ont 600 euros de moins d’un coup; c’est un Luxe !

Au bout du compte, 2 locations pour 2 et vous avez un débit de 600 euros (4000 francs pour ceux qui ne se rendent plus compte !) sur votre compte banquaire. Bonne chance pour l’explication à votre banquier (surtout s’il est en province !!! )

Allez, et encore une fois MERCI VELIB’

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...