<< Intermodalité

L’effet Vélib’ à Paris
jeudi 19 juin

L’effet Vélib’ à Paris

Marion
16Je partage

 

des-cycli1.jpg

 

A moins que nous ne soyons victimes d’une hallucination collective, les vélos se multiplient à Paris. Depuis l’arrivée du Vélib’, des vélos remisés ont enfin quitté leurs caves et certains donnent aux lampadaires une petite touche vintage qui n’est pas pour me déplaire. Dans toutes les villes où des services de vélos en libre service existent, on constate cette prolifération des cycles.

La petite reine est contagieuse

A Paris, la pratique cycliste a augmentée de 68% au 4ème trimestre 2007 par rapport à la même période en 2006 et les Vélib’ représentaient en moyenne 31% des vélos ! Nous en sommes aujourd’hui à 195 000 abonnés un an, 24 millions de locations de Vélib’ et 70°000 locations par jour en moyenne… Une quarantaine de villes proposent des vélos en libre service soit 40°000 bicyclettes partagées. Ceux qui franchissent le pas et s’offrent un vélo sont aussi de plus en plus nombreux : les ventes de vélos de ville ont augmentées de 35% en 2007 ! « La plus belle campagne de publicité qui jamais existé pour le vélo, c’est le Vélib’ » selon Didier Huré, délégué général de Tous à vélo! – Conseil national des professions du cycle.

Intermodalité ?

Cette multiplication des vélos nous pousse à renouveler les messages de prudence à l’ensemble des usagers de la voie publique. Aux vélos bien entendu, mais aussi aux piétons, aux voitures, aux deux roues, aux utilitaires et aux poids lourds. La multiplication des vélos, selon l’avis de nombreux responsables associatifs, renforcerait aussi la sécurité des cyclistes. Plus nombreux, ils sont plus visibles et attirent ainsi davantage l’attention des autres usagers de la route. Quelle sera la place du vélo dans les déplacements parisiens à long terme ? A Strasbourg, jusqu’à 25% des déplacements en centre ville se font aujourd’hui à vélo ! Une sacrée bouffée d’air…

Cela dit, en général, le vélo ne se substitue que marginalement aux voitures. A Lyon, 7% des déplacements en voiture se sont reportés sur le vélo’v. L’enjeu pour les villes est le développement de l’intermodalité, l’utilisation de plusieurs moyens de transports successifs. Un indice ? Selon l’enquête de satisfaction, pour 84% des utilisateurs, Vélib’ complète l’offre de transports existante ! Il nous faudra rester attentifs aux évolutions et aux enseignements à tirer à plus long terme sur la transformation de la ville grâce à ces systèmes de vélos en libre service. Et vous vous le voyez comment l’avenir ? Faites nous part de votre opinion !

A lire aussi sur le blog, l’analyse des résultats de l’enquête de satisfaction.

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

floflo dit :

Toujours pas de vélos aux buttes chaumont après 3 ans d’observation du trafic!!!
Le velib + ne fonctionne pas et aucune rotation des vélos ne se fait dans la journée
J’ai encore téléphoné ce matin et comme me dis mon interlocuteur VELIB:
les gens partent le matin avec les vélos… d’accord j’avais saisi !!
Aucune proposition de faites à part transmettre ma requête et le problème n’est toujours pas résolu.
RAZ LE BOL!

victor dit :

J’utilse a paris , tous les types de transports, metro, vélo, scooter , et même la voiture.
a vous lire c’est toujours les autres qui ont tort.

un vélo qui grille un feu est aussi dangereux qu’un scooter, j’ai vu place Gambetta une voiture rentrer dans un poteau électrique pour éviter une cycliste qui avait grillée un feu, que des dégats matériel , mais cela aurait pu être pire.
qui va payer les dégats?? le conducteur de la voiture.
de plus on prend des PV en tant que scooter ( j’ai pris quatre point ne moins pour avoir circulé sur une voie de bus) et c’est normal.
Respecter le code de la route, et tout ira mieux.

Sirot dit :

C’est une très bonne idée d’avoir créé un formulaire WEB pour signaler les vélos abandonnés. Je me souviens avoir signalé par téléphone un vélo abandonné près de la station RER d’Arcueil Cachan et que j’avais du téléphoner deux fois. Il faudrait que le formulaire Web soit facile à trouver.

Le week-end en particulier, on remarque des vélos inutilisables dans certaines stations. Si la maintenance ne peut pas suivre, il faudrait les retirer systématiquement. Les repérer à distance devrait être possible puisque personne ne les déplace de l’emplacement ou ne les sort de la station alors que les autres emplacements sont vides.

Vélib a fait découvrir aux parisiens que le vélo est un système de transport bon marché, rapide et pratique pour des distances urbaines. Il faudrait maintenant améliorer et étendre de vrais pistes cyclables et faire respecter les pistes cyclables existantes. Je pense par exemple à la rue de Tilsit autour de l’étoile qui est presque toujours encombrée de voitures

zoro dit :

bah super mamie,moi je les trouve confortable,ça rapelle les vieilles mobylettes d’antan!!!! lol

BLANCHARD dit :

Je me demande si ce sont des hommes qui ont conçu ce vélo. Je suis une femme de 57 ans I/2 et je peux vous dire que je ne peux rester assise sur la selle. Ce n’est même plus inconfortable, ce pourrait devenir une mutilation..et je suis normalement fabriquée. Il semble que nous soyons toujours en retard quant au confort de l’usager.

Victor dit :

On appréciera à sa juste mesure le commentaire publié dans le post de départ :

« La plus belle campagne de publicité qui jamais existé pour le vélo, c’est le Vélib’ » selon Didier Huré, délégué général de Tous à vélo! – Conseil national des professions du cycle.

Ptilou dit :

@chiron élodie : je suis extrêmement surpris. A mon avis, il y a moyen de faire sauter ce PV.

– d’une part, sur mon plan de vélo, la rue de Rennes a bien une voie de vélo (celle du bus).
D’ailleurs, même si le début de cette rue à l’angle du bld Montparnasse est en fin de travaux (là où aime bien se mettre les policiers), il y a le marquage au sol du vélo dans la voie de bus.

– d’autre part, toujours dans cette rue, il y a une piste cyclable spécifique dessinée au sol entre les stations Saiont-Placide et Rennes. Et vers la fin de cette rue : en direction de la rue du Four et sûrement aussi en direction du Bd Saint-Germain.

Vous ne confondez pas de rue ?

Hervé dit :

ET LES STATIONS FERMEES ????????

Vous les ouvrez quand ? Après expiration des 14 mois du prochain abonnement ????

Ce ne sont pas 94% de satisfaits que vous avez mais 94% d’INsatisfaits !!

chiron elodie dit :

bonjour, je voulais tout de même envoyer un p’tit message car aujourd’hui j’étais très en colère. Il faisait beau, j’ai acheté une carte vélib qui est magique, franchement j adore le concept . Mais cet ap midi en remontant la rue de Rennes, beaucoup de cyclistes et deux roues se faisaient arrêter tout comme moi par la police. Je demander ce que j ai fait, on me répond que rue de Rennes il est interdit et dangereux de faire du vélo sur la voie de bus. OK, je ne savais pas, je n’ai pas vu le panneau, sans doute trop occupée à ne pas me faire écraser par une voiture ou rentrer ds un piéton. Pas de prévention, juste enfin façon d parler, 90 euros d’amende ! çà fait très mal et çà dégoute pr reprendre son vélo ! La mairie souhaite qu on évite d’utiliser sa voiture, mais à ce prix là je prend le taxi ! Ensuite j ai essayé de respecter les voies de vélo et franchement ce n’est pas tjs facile, je ne suis pas une consommatrice acharnée, je ne connais pas encore tte les pistes cyclabe et je suis loin d’être la seule, mais j’essaie de faire attention à moi et aux autres et de respecter le code de la route et d’aller me protéger sur les pistes cyclabes dès que je la vois. Pas tjs facile de rue de Rennes à place d’italie, elle est inexistante rue de rennes, ensuite elle se situe au milieu, puis repart sur la droite, ensuite travaux donc déviation plus de piste cyclabe, re piste cyclabe à gauche, un feu et hop çà repasse à droite ah, et mince elle est sur le trotoir ….
voilà j’avais besoin de le faire partager et de direà la mairie de nous soutenir et surtout de nous avertir avant de nous sanctionner, surtout aussi durement.
Elodie

Dan dit :

Par moment je rêve que je suis à Amsterdam quand je me retrouve à un feu entouré de 6 à 8 velos,il est vrai que Velib’ a fait bouger pas mal de chose!il y a 15 ans quand un ami m’a preter son vtt au bois de Vincennes,le lendemain je courrai au supermarché m’en acheter un,j’aurrai jamai imaginer rouler en velo dans Paris…..donc les novices y prennent gout apparement vu la monté des ventes de velos…; Cool,vendez vos voitures les féneant et polueurs et surtout roulez plus souple car des que vous appuyez sur l’accelerateur,c’est la pompe à essence qui s’enrichie!!mais ça y’en a plein qui l’ont pas encore compris et qui continu à accelerer à 50 m d’un feu passant au rouge…..

marie dit :

moi j’attends depuis le mois de mars que les stations du bois de vincennes ouvrent mais le temps passe et je ne vois rien venir …
c’est peut être pour la saint glin glin !!!

lol dit :

C bien connu,les scooters on tout les droits,deja de faire énormement de bruit,poluer,accelerer à l’arrivée d’un feu rouge,doubler un velo par la droite car le velo se mefie des portieres,se faufiler entre les voitures à l’arret ou en circulation,de nous « raser » à tout allure dans nos mince bandes cyclable,de stationer sur nos pistes (magenta,bonsergent paris 10),de nous balancer un ‘ta mere » si on eleve la voix…..et la prefecture de police à l’air de s’en balancer!! il vaut mieux verbaliser un velo grillant non dangereusement un feu rouge et laisser les pietons traverser la ou ils le veulent meme avec leur feu rouge,meme a l’arrivée d’une voiture ou d’un velo!!
= LES PIETONS ET SCOOTERS ONT TOUT LES DROITS

Bilev dit :

C’est parfait tout ça, mais alors il est temps de revoir un peu certaines pistes cyclables (Magenta par exemple). Et à quand de vraies mesures, notamment envers les 2 roues motorisées qui utilisent les pistes cyclables et les couloirs bus ? Je n’ai jamais vu de verbalisation à leur encontre.

Ptilou dit :

Je pense que c’est surtout la venue des beaux jours qui fait fleurir ici ou là les vélos dans la ville, même s’il y a des irréductibles gauloix dont je fais partie qui ont bravé l’hiver en vélib.

J’ai aussi mon vélo perso. Et j’aime bien Vélib. C’est vrai qu’il faut un peu s’organiser à l’avance : connaitre une série de stations environnantes pour ne pas être trop pris au dépourvu afin de pouvoir retirer/raccrocher un vélo.

Autant je n’apprécie pas les cyclistes qui remontent les rues en sens interdit, qui dépassent les feus rouges pour attendre 2 mètres plus loin sur les passages piétons, qui font des queues de poisson ou roulent de front à deux vélos voire plus. Autant je ne supporte pas que les piétons traversent, devant les vélos de préférence, alors que ce n’est pas leur tour !!

Pascal Buguet dit :

bonjour,
tout cela est bien joli
mais pas un seul commentaire critique
or, soyez abonné aux buttes chaumont et je vous mets au défi de trouver un vélo aux stations belleville/pyrénnées, jourdain, buttes chaumont, simon bolivar/square bolivar n’imporete quel jour de la semaine à n’importe quelle heure
ne pas parler de ces problèmes c’est empêcher de les résoudre
PB

gnagnita dit :

J’ai un vélo également, mais je ne l’utilise presque pas par manque de points d’attaches sûrs dans Paris. Et puis avec le Vélib’ on peut faire l’aller en vélo et le retour en métro. On n’a plus peur de partir à vélo le matin et de se retrouver sous une averse pour le retour.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...