Entretien avec les responsables de la régulation Vélib’
mercredi 9 avril

Entretien avec les responsables de la régulation Vélib’

admin
87Je partage

centre-de-puteaux_jcdecaux.jpg

Comme nous avons beaucoup de commentaires sur la régulation, l’équipe du blog a souhaité mettre en avant ce reportage publié pour la première fois le 28 février et suivi d’un deuxième entretien avec les responsables de la régulation disponible ici.

Ils sont au cœur du système Vélib’, travaillent 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 : ce sont les agents de régulation. Sans eux et leur sympathique pick-up à remorque, certaines stations ne verraient pas de Vélib’ de si tôt…

Il n’empêche, vous comme moi avons déjà eu la désagréable surprise de ne pas trouver de Vélib’ disponible ou de borne libre pour le raccrocher. Sur le blog Vélib’ et moi, plusieurs commentaires attestent d’ailleurs de vos préoccupations en matière de régulation.

Aussi, pour mieux comprendre le travail des équipes de régulation, la complexité de leur tâche et les progrès réalisés en la matière, j’ai rencontré les responsables de la régulation : Eric Callé (directeur d’exploitation Vélib’), Romain Boucher (responsable de la régulation) et Mathieu Charpentier (chef des équipes de nuit). Voici ce dont il a été « question »…

Comment définiriez-vous le rôle de la régulation ?
Très simplement : prendre des vélos là où il y en a trop pour les emmener là où il n’y en a pas assez. Dans un modèle théorique et parfait, chaque station devrait être remplie à 50 % de Vélib’, laissant ainsi une moitié de bornes vides pour accueillir de nouveaux vélos. La réalité est bien sûr plus complexe.

Quels sont vos objectifs chaque jour ?
Nous avons trois priorités. Tout d’abord, éviter les stations pleines, car nous savons que pour les usagers il n’y a rien de plus inconfortable que de se retrouver avec un vélo sur les bras. Puis, éviter les stations vides. Et enfin, parvenir à équilibrer vélos et places vides entre les différentes stations au niveau d’un quartier.

Qu’est-ce qui rend difficile votre travail de régulation ?
Il n’est pas rare, surtout le matin, que les trois quarts des Vélib’ circulent au même moment. Cela peut représenter jusqu’à 15 000 vélos en déplacement ! Nous devons donc être capables d’anticiper une bonne répartition des Vélib’ alors que dans le même temps ils sont en mouvement.

Comment faites-vous pour gérer ces flux continus de Vélib’ ?
Depuis notre centre de régulation installé à Puteaux, nous avons une cartographie en temps réel de l’état d’approvisionnement de chaque station. Dès lors nous essayons d’anticiper celles où il risque d’y avoir une pénurie de vélos ou un trop plein pour intervenir. De plus, nous enregistrons les cycles de flux, c’est-à-dire que nous comparons les déplacements des usagers sur plusieurs jours. Là encore, l’objectif est d’anticiper pour mieux répondre aux besoins des usagers. Sauf qu’il existe plusieurs variables qui peuvent tout fausser, à commencer par la météo !

Et sur le terrain, comment êtes-vous organisés ?
Toute la journée, une vingtaine de personnes et de véhicules sillonnent Paris, guidés dans leurs interventions par le centre de Puteaux qui a une vision d’ensemble. Et, depuis début février, une dizaine de personnes prend le relais la nuit.

Justement, pourquoi avoir mis en place une régulation de nuit ?
C’était notre volonté depuis le lancement de Vélib’, nous attendions seulement l’autorisation de l’inspection du travail. La régulation de nuit vise à anticiper davantage les besoins des usagers de Vélib’. Le matin par exemple, les besoins en Vélib’ sont très importants dans certains quartiers. Grâce à la régulation de nuit il nous est beaucoup plus facile de remplir les stations qui le lendemain matin seront prises d’assaut.

Quels sont les avantages de la régulation de nuit ?
La nuit, les déplacements en Vélib’ sont beaucoup plus limités qu’en journée. Or il est plus simple de corriger la mauvaise répartition des vélos sur un réseau quasi statique. L’autre point fort de la régulation de nuit, c’est que nous travaillons trois fois plus vite que le jour : il est beaucoup plus facile de circuler. Comme tout le monde, la journée nous sommes soumis aux contraintes de circulation.

Voilà, fin du premier acte sur la régulation. Premier car je vous en propose un deuxième dès demain. Même endroit, même heure et même sujet ! Toujours avec les responsables de la régulation mais avec lesquels nous aborderons cette fois une autre série de questions : celles que tout le monde se pose, et qui même en fâchent certains…

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

V. Etchafauder dit :

Bonjour,

Plusieurs questions simples :
– Est-il envisageable de créer une application qui permet de recueillir les « alertes » des usagers sur la demande régulation de certaines bornes ? Une fonction simple qui aurait pour vocation d’alerter les régulateurs sur le fait qu’un problème existe et n’est pas de nature à développer l’usage des vélos. Bien entendu certains stations « à succès » ne peuvent satisfaire les demandes chroniques.

– Pour ma part, l’exemple flagrant – il y en a d’autres – est la station 42206 (http://v.mat.cc/s/42/206.html) qui a 4/5 vélos qui trafiquent et le reste ne bouge pas .. mais font que la station est souvent saturée, sans place libre – 1/3 de vélos en moins et donc de place libre devrait aider. Idem pour la station 42208 prêt du TRAM qui est très importante mais qui a peu de places libres .. les personnes venant de la petite ceinture ne peuvent pas prendre un vélo et le déposer .. 1/3 de places vides permettraient de satisfaire les usagers et de créer des habitudes. Là nous sommes dans l’événementiel .. Chouette une place !

Il y a beaucoup de stations de ce type, un peu secondaire mais dont une petite action ponctuelle de temps en temps aurait de grosses répercussions …

En espérant que ce Post, puisse contribuer au développement et à l’amélioration du réseau et à simplifier la vie de beaucoup.

On y croit.
Cordialement,
V.Etchafauder

Veliba-Tignol dit :

Merci pour votre réponse.

Bien cordialement

Marion Admin dit :

Bonjour Véliba, je ne peux personnellement pas vous répondre, j’anime ce blog mais ne suis salariée ni de JCDecaux ni de la Ville de Paris… Je transmets votre question. A bientôt

Veliba-Tignol dit :

Bonsoir,

La station 1704 (carrefour Av. de Clichy – rue Legendre) est fermée depuis la mi-février. Est-ce que cette station serait supprimée pour être réattribuée au stationnement des voitures / 2 roues motorisés ?

C’est vrai que cette station n’était pas souvent pleine. Mais il faut également l’avouer, la station près du carrefour Rue de la Condamine – Av. de Clichy ne l’est pas non plus).

Quant à la station du M° Brochant, vous avez dû constater qu’elle est davantage remplie que les mois précédents. Ce n’est pas seulement à cause de l’arrivée du printemps…

Alors une suggestion : coupez la poire en 2. Diminuez de moitié les stations Clichy-Legendre et Clichy-Condamine. Elles seront ainsi mieux remplies et les automobilistes / motards retrouveront quelques places de parking.

Une réponse de votre part sur ce sujet précis, même sous réserve (J’imagine qu’on ne modifie pas comme ça une station du jour au lendemain) serait la bienvenue.

Merci.

Veliba-Tignol dit :

Bonsoir,

Pourriez-vous réouvrir la station 1704 (carrefour Avenue de Clichy – rue Legendre), fermée depuis une semaine ? Un grand merci.

nathalie dit :

en ce moment, à boulogne, il n’y a plus de bornes de dispo pour les stations 21005, 21009 et 21010. Ce matin quand je suis partie de st cloud (22101), il ne restait plus que 5 vélos de dipos (sur 50) et en arrivant sur la grand place (21009), il ne restait plus que 2 bornes de dispos. les autres stations (21005 et 21010) étaient soit sans borne de dispos, soit avec 1 ou 2 bornes de dispos. C’est embetant de se dire, je vais aller au travail en velib et de ne pas savoir si à st cloud, on trouvera un vélo et si en arrivant sur boulogne, on pourra le rendre (3 stations de possible et aucune bien régulée). A qui faut il écrire pour prévenir de la situation ?

nathalie dit :

Bonjour, pourquoi est ce que les stations à boulogne-billancourt comme celles de Morizet (21005) ou de la grande place (21009) n’ont quasiment jamais de bornes disponibles alors que celle de saint cloud (22101) est souvent en pénurie de vélos ? Il n’y a pas de réapprovisionnement ou au contraire du “déapprovisionnement” pour réguler les stocks de vélos en station ?

slasher-fun dit :

Rassure-toi, il y a une station sur le quai François Mauriac (13e) « en attente d’ouverture » depuis… 2 ans maintenant !

Véronique dit :

J’adhère totalement au Vélib et j’essaie de le prendre à chacun de mes déplacements, mais franchement … la régulation est d’une nullité totale !!! Il a une station « en cours d’installation » (rue de l’Ouest) depuis plus de 6 mois à côté de chez moi ! Elle n’est jamais approvisionnée, elle attends son plan et les vélos « en rouge » attendent désespérément que la petite voiture Velib’ et son chauffeur s’occupent d’eux …
En ce moment les stations sont désertes, quand les bornes fonctionnent …
L’idée est géniale mais le service nullissime … c’est dommage. Par ailleurs, le service clientèle l’est tout autant, car il est inexistant !!!

fr dit :

Petite suggestion, à l’approche de l’été, contrôler que les stations autour des bois et parcs fonctionnent.

Ce jour, la Station « Conservation » n°12120 Route de la ceinture du lac daumesnil – 75012 paris est quasi pleine, sauf 1 borne éteinte (comptabilisée) et une borne dont l’attache du vélib est coincée, mais considérée comme dispo. Par ailleurs, la station « Bois de vincennes » n°12041 Avenue daumesnil est hors service, bornettes diode rouge, mais pas de plaquette rouge, et pas d’information sur le site : « 9 vélos dispo et 48 points d’attache »…

erwan 75 dit :

Je découvre cet article un peu tard. C’est intéressant. Ils ont l’air pro comme ça mais en même temps, à côté de chez moi le matin, après 8h30 il n’ ya plus de velib (Villiers) et vers 19h, il faut que je fasse un détour pour en trouver sur les champs élysées pour en retrouver pour rentrer chez moi. C’est toujours comme ça, ça n’a jamais changé alors la régulation…

Pascal dit :

Autre expérience fâcheuse hier le 13/06 vers 19H15, station 20001 au début du cours de Vincennes près de nation :
14 vélos disponibles >>> 14 vélos cassés, ou crevés, ou.. bon en tous cas, au final, 14 vélos indisponibles.
C’est vraiment rageant. Mais qui dégrade ces vélos ? et dans quel intérêt ?
A par ça, moi j’adore le Vélib’ !!

Pascal dit :

Bonjour,
Vilaine expérience pour moi cette semaine : prise de Vélib à 9H20 porte de vincennes direction Montreuil : 9H30 pas place rue de lagny (station 43002), je poursuit jusqu’à avenue de Paris (station 43001) : pas de place, je retourne sur mes pas.. et pas de place rue du cdt l’herminier (station 20004).. Je repose mon vélo là où je l’avait pris, Porte de vincenne à 9H45… et je prend le métro : arrivée à mon poste de travail : 10h10 >>> BOFF la régulation !

marco dit :

Bonjour, je voudrais savoir SVP quand est-ce que Velib arrive à Puteaux ???
Il y a eu des affiches et on attends avec impatience !!!

Sharon dit :

Bonjour,
J’ahbite dans le XIIème, près de la station Vélib de Michel Bizot. Les soirs après 20H il est impossible de rendre le vélo, dans les 4! stations les plus proches (Av Michel Bizot, peluse de Reilly, porte de Charenton, rue de Madagascar).
C’est dur de chercher pendant 20 min une place après une longue journée de travail!
J’espère que vous allez trouver une solution à ce problème !
Merci.

Vince dit :

A Stéphane :
J’ai déjà eu ce problème de vélo disponible (lumière verte) qui ne voulait pas se décrocher au passage de mon Pass Navigo (pas de réaction : ni lumière, ni bip). Je suis donc allé directement à la borne pour retirer le vélo, et cela a fonctionné.
Essaie, on ne sait jamais !

Stephane dit :

Bonjour,

j’habite la rue Lauriston et je suis entouré par 3 stations + (16009, 16008 et 16006). Cela ne change absolument rien, ces stations sont toujours vides, je viens de me réabonner pour 1 an mais sans aucun entousiasthme à cause de ce problème qui fait perdre un temps fou.

Ces stations sont d’autres part tres tres petites en hébergement de vélos et je pense que la pénurie vient également de ce fait. Je suis étonné de voir que l’idée de les transformer en station + a été retenue alors que celle de les agrandir ne l’est pas et ces stations ne semblent pas être une priorité pour l’équipe vélib.

Enfin un nouveau problème sur la station 16009 qui est la plus proche de chez moi : des vélos en bon état sont stockés dessus et il est indiqué que ces points d’attache sont disponible mais le système de libération du vélo ne fonctionne pas après avoir apposé son pass navigo … c’est encore plus frustrant !!

En bref, je trouve le velib agréable et pratique mais quand on est proche d’un point noir du réseau, cela devient vite insupportable et on a tendance à se demander pourquoi personne ne fait rien pour améliorer le service !

Merci et bonne journée

Grimberg Dominique dit :

Habitant à Ménilmontant, j’ai fait une dizaine de fois l’expérience relatée par Alain et sollicite donc le renouvellement GRATUIT de mon abonnement pour un an. Je vous remercie pour votre compréhension.
Domonique Grimberg

Fred dit :

Bonjour,
j’accumule des minutes tous les jours ( je depose mon vélo place de catalogne), c’est gentil mais ça ne me sert pas a grand chose, je prefererais avoir un vélo le soir. En deux mois il n’y a qu’une seule fois ou j’en ai trouvé un entre 18h00 et 18h30

peut etre faut il arreter ce système et remonter les vélos vous meme
Merci

Floflo dit :

LE QUART D’HEURE SUPPLÉMENTAIRE À ÉTÉ MIS EN PLACE POUR LES STATIONS EN HAUTEUR ET CELA NE CHANGE RIEN POUR LE TAUX DE REMPLISSAGE ( TOUJOURS NUL ) DES STATIONS EN HAUTEURS?

UNE DEMI HEURE SERAIT PEUT-ÊTRE PLUS UTILE?

david dit :

travailler ensemble de tps en tps ces sujets de la majesté présidentielle… bon ben je pense donc qu’ils peuvent bien coopérer sur cette situation assez préoccupante (je sais bien q il y a des sujets plus graves, mais bon, ya qd mm pas mal de monde impacté…). et va pour les salaires des techos!! ça évitera peut être aussi de les dégoûter et qu’ils profitent de leur savoir après avoir quitté JCD pour faire des trafics de velib…

david dit :

merci de la précision professeur zab !! ça empêche pas qu’ils doivent biezn tra

zab dit :

Pour David, je signale que Paris est la seule Ville de France où le Maire n’a pas de pouvoir de Police..ET oui, il ne peut rien faire, c’est la Préfécture donc le Préfet de Police qui peut intervenir.
Maintenant pour les vélib’ volés je pense que nous devons passer aux grands moyens cad écrire aux élus pour que JCD agisse enfin mais surtout qu’il paie ses employés à des tarifs corrects.

Josiane dit :

Bonjour aux heureux utilisateurs de vélib’
Avec le beau temps, se servir du vélo nous donne l’impression d’être en vacances.
J’ai plus de 50 ans, et j’apprécie les regards souriants des piétons qui me regardent pédaler.
Mais on en revient toujours aux mêmes problèmes: pneus crevés, chaine enlevée, et la dernière:4 vélos sciés il y a quelques jours vers la porte Montmartre .C’est rageant. Ca doit pourtant faire du bruit de scier 4 vélos.
Et le plus souvent, aucun vélo aux bornes. S’il y a un vélo disponible place des Abbesses, c’est que je l’y ai amené!Il y a encore un très gros effort à faire pour la redistribution des vélos.
Mais patience. C’est déjà une amélioration de qualité de vie extraordinaire!

david dit :

Bonjour,

je voudrais signaler d’abord que le velib semble progresse dans tout (robustesse velos, site internet, régulation, etc…), sauf dans dans la répression du vandalisme!! certes c’est la police qui a les moyens, mais elle doit vraiment coopérer! le maire de paris s’associe entièrement au succès du velib, il doit aussi mettre en oeuvre les moyens pour sanctionner les vandales!! C’est pourtant facile dans mon quartier par exemple (les hauts de la rue des pyrénées), dès qu’on fait le plein de velib, dans la nuit suivante les vélib restants sont vandalisés!!, surtout au niveau des chambres à air et aussi des chaines ou des velib tout simplement défoncés (peut etre aussi des voitures passées trop près…). chargez des velibs le soir et surveillez la nuit, vous les trouverez très rapidement!! et ils sont surement pas des centaines non plus, mais qq individus pourrissent la vie à beaucoup de velibiens…

Charlie Echo dit :

Comme Marie ci-dessus, je note souvent qu’un de mes voisins « vole » des Vélib : il coupe le câble de vélib attaché, ou le démonte, ou trouve des vélib déjà détachés, peut-être. En tous cas, quand le vélo est récupéré par vos services, il en prend un autre, et l’utilise quelques semaines.
Il n’est pas à plaindre : il a 16 ans environ, vit très bien dans le 16e arrt, chez ses parents qui ont l’air assez riches. Ce n’est pas un problème d’argent, donc.

Aujourd’hui, un de ses amis lui a rendu visite, avec un vélib volé, aussi, qu’il a laissé en pleine rue. Ils doivent se passer le mot…

Si vous ne soufflez pas dans les bronches de ce genre de personne, si vous ne les menacez pas de porter plainte, ils continueront, et ils se passeront le mot les uns aux autres. A l’inverse, si vous en attrapez un, rapidement, les autres arrêteront de faire les malins.

C’est très énervant, de voir ça, quand on n’a pas de vélib en station.
Je présume que c’est très énevant aussi de se faire voler son vélib.

Bref, à mon avis, il faut que vous surveilliez quelqu’un et que vous le fassiez condamner, et que vous le fassiez savoir.
Si vous voulez ne nom et l’adresse de « mon » voleur, demandez-le moi par mail…

zab dit :

Ce matin, virée du métro Vavin pour colis suspect à Montparnasse. En sortant pas vu de borne. Donc demande : à quand sur les plans de quartier des stations de métro des indicateurs de station ?
Merci à la RATP et à VELIB de trouver un accord.

Autre point et là je suis entièrement d’accord avec l’auteur de l’art 41, jeudi soir je suis rentrée à 1h00 du matin et les 3 stations autour de chez moi pleines. Crevée, paniquée j’ai eu une chance incroyable de croiser un piéton qui cherchait désespérement un vélib’. Donc retour à la station attendue qu’il prenne son vélo et j’ai enfin pu me garer. Je l’aurais embrassé.

Il y a donc le pb du temps mais j’ajouterais de sécurité. Je n’ai pas spécialement envie à ces heures là de parcourir des rues vides et noires…

Alain dit :

Pour répondre a Godon.
Comment faisais tu avant Vélib. Certains semblent dire que parce qu’ils ne trouvent pas de vélib devant leur porte il leur est impossible de se déplacer. Arrêter de voir en vélib le moyen de transport idéal. Je me répète mais Vélib n’est qu’un des moyen de déplacement, d’autres sont utilisables. Si je ne me trompe les bus et métro circulent toujours.

Bonne balade a toutes et tous

GODON dit :

Dans le 12e, autour de la place Daumesnil, place Dugommier, rue de Charenton, rue Claude Decaen, les stations sont désespérement pleines en soirée (vers 20h). Impossible de se garer. Même à Bercy ou à la mairie du XIIe.
Lundi soir, pour un trajet qui m’aurait pris 25 mn à pieds, j’ai mis 50 mn en vélib’… J’ai rencontré beaucoup de personnes cherchant des places, y compris un homme cherchant un place pour le vélib’ d’une amie et qui ne voulait plus entendre parler du vélib’.
Ne serait-il pas possible de créer des stations supplémentaires autour de la place Daumesnil ?
Dans le XXe, vers Alexandre Dumas, Avron, etc, ça a l’air bien régulé par contre. Il faut dire qu’il y a beaucoup de stations, petites mais nombreuses et proches.

Pour répondre à Alain, j’adorerais avoir un vélo perso, mais au 4e étage dans tout petit appart, sans cave ni local à vélo, ce n’est pas faisable. Vélib’ est donc une alternative géniale, quand on trouve à poser le vélib…

Alain dit :

IMPOSSIBLE.

Vous demandez des choses impossibles.
Comment pouvoir réguler en temps réel quand les demandes sont toutes concentrées au même moment au même endroit. Oui, les stations « résidentiels » se vident vite le matin, oui les stations centrales se remplissent aussi vite. Comment réguler efficassement ? Il faudrait deux régulateurs par borne. Aller-retour pour récupérer des velibs sur les stations du centre puis revenir en périphérie au moins 30 à 45 minutes sans compter le temps de manutention. 500 bornes périphériques, 1000 régulateurs……
Certain entendent le vélib comme le seul moyen de transport. C’est faux, il fait parti des possibilités offertes au parisiens pour se déplacer. Si vous ne compter que sur velib achetez-vous un vélo !
Bonne balade à toutes et tous

Jacqueline dit :

On ne peut pas rendre un seul vélo le dimanche soir dans le quartier Motte-Piquet Grenelle. Très mauvaise ambience avec des dizaines des riverains qui tournent en rond!!!!!

virginie dit :

2 sujets :
pouvez vous remplir les stations étoile à part ir de 18H30 : elles sont systématiquement vide alors que ce sont des points de grand pasage (avenue Hoche et alentours)

Pourquoi y a til aussi peu de stations aux batignolles (c’est flagrant en regardant la carte). Il est impossible de trouver un velo après 8 heures le matin

J’attends avec impatience que vous corrigiez le tir

merci d’avance

CHRISTELLE dit :

Salut,

1. On dirait qu’ils n’ont pas lu vos remarques (auxquelles je m’associe à 100%).
Je vais tenter un courrier au maire d’arrondissement. On pourrait être nombreux à leur dire qu’il faudrait pas trop faire les malins. Peut-être que cela bougerait plus

2. Je retape mon vieux vélo. J’ai pas les moyens de me faire racketter à ce rythme.

3 . Conseil aux utilisateurs :
Ne pas prendre un vélib un jour de grève dans les arrondissements concernés.
Vélib vérouille les stations et vous facture le temps que vous mettrez à aller garer votre vélo dans le 16ème où bien sûr, c’est plus calme, même après 21heures.

Sarah dit :

Bonjour,

Je m’ajoute aux plaintes nombreuses concernant la régulation déplorables des stations vélib.
On nous dit qu’il faut du temps pour que les flux soient bien connus, que les aléas type météo bouleversent tout du jour au lendemain, qu’une vingtaine de véhicules parcourent la ville pour réapprovisionner les bornes, etc., etc. De qui se moque-t-on ?

Nous sommes trop nombreux à payer un abonnement annuel, que nous n’utilisons quasiment pas, faute de trouver un vélo le matin pour se rendre au travail, et faute de trouver un emplacement pour le stationner près du lieu de travail.

On ne va pas me faire croire que les flux ne sont pas connus ! Ce qu’il ressort de ce simple forum, c’est que les stations des arrondissements périphériques de paris sont toujours vides le matin et pleines le soir, et l’inverse pour les stations du centre !
Combien d’études informatiques faudra-t-il pour analyser ces fameux flux ??? C’est l’évidence même que les habitants quittent le matin les quartiers résidentiels pour se rendre dans les quartiers de bureaux qui sont au centre !
Le système ne s’améliorera pas, à mon avis, si la régulation ne se fait pas en flux tendu, pendant les heures de pointes. Il faut qu’entre 8h30 et 10h30 le matin le stations centrales soient vidées et celles des arrondissements à deux chiffres soient remplies, et vice versa le soir.
Pour ma part, j’habite la Fourche, dans le 17ème. Il m’est quasiment impossible d’utiliser le vélib, alors que je suis abonnée depuis 6 mois ! les stations alentours sont TOUJOURS et TOUTES vides le matin ! (stations legendre 17110 et 17004, condamine 17002, Jogelle 18046, Ginier 18045, Batignolles 8012). Je suis donc condamnée à prendre le bus, et l’avenue de Clichy en bus n’est un plaisir pour personne.

Ce matin, 9h20, miracle, un vélo m’attend rue de la Condamine. Ravie, confiante, je le prend pour me rendre boulevard Haussmann, au niveau du métro Richelieu, où je travaille. Évidemment vous connaissez tous ce problème , les stations sont TOUTES et TOUJOURS remplies ( lafitte 9023, favart 2013, vivienne 2108, rossini 9022, taitbout 9024, victoire 9111, louis le grand, choiseul), j’arrête là car c’est la même situation pour toutes les stations du coin.
J’ai donc passé un demi-heure à essayer de garer mon vélo, ai dû aller loin, et suis arrivée très en retard, furieuse bien entendu.

Et à l’heure où j’écris ce mail, près de deux heures plus tard, après consultation de l’état des stations sur le site vélib, la situation est exactement la même ! Aucune régulation n’intervient, même après l’heure de pointe. Les mêmes stations restent vides, les mêmes restent pleines.

Quelles réponse avez-vous à apporter ? Quand pourrais-je utiliser le vélib dans mon quartier et pour me rendre au travail ? Quand cesserai-je de payer pour un service qui m’est inutile, comme la plupart des utilisateurs ?

Et qu’on ne me dise pas qu’il faut du temps et que je suis tombée sur le mauvais quartier. J’habitais auparavant le 14ème, rue Daguerre, et c’était exactement la même situation, qu’un internaute précédent a déjà décrit.

Dans l’attente de réponses, mais surtout de solutions,

Une utilisatrice motivée mais dégoûtée.

Doubi dit :

Je suis d’accord! La régulation du vélib reste un immense problème. Contrairement à l’entretient des vélibs, qui est satisfaisant, la régulation reste un domaine que vos équipes maitrisent mal.

Aujourd’hui encore on remarque des stations constamment vides (15005;16014…) et d’autres prises d’assaut à la moindre place libre (15067; 15025).
Il y a même des arrondissements entiers peu fournis en vélos (19ème, 20ème..) alors que d’autres sont parfois archi-complets à la nuit tombée (15ème, 12ème…). Et s’il n’y a pas de place pour poser son vélo, ça devient parfois très embêtant. En effet, il arrive que de vastes zones saturent. Par exemple j’ai essayé de poser un vélib à Picpus un soir et il a fallu que je m’éloigne jusqu’a dugommier (3 stations de métro) pour trouver une place. Le tout à l’aveuglette, étant donné que les plans (peu compréhensibles) qui sont sur les bornes, n’indiquent que les stations à toute proximité et donc ne permettaient pas de s’orienter (tout était plein)

Aujourd’hui vélib doit continuer à améliorer sa régulation et devrai, selon moi, privilégier l’implantation des nouvelles bornettes à proximité des métros. Ainsi, il pourrait être un bon complément aux transports en commun (trajet métro/maison) et améliorer son attractivité vis à vis des publics qui n’en voient pas l’intérêt puisqu’ils font des déplacements difficiles à réaliser entièrement à vélo.

lopez julien dit :

Abonné de la première heure, bientôt un an, et je suis déçu et me demande pourquoi me réabonner puisque j’habite Place des Fêtes en hauteur (75019) (ligne 11), et avec les immenses immeubles, nous sommes une population très importante, et n’avons que 3 stations : 19121/19028/19113 qui sont toujours desespérement vides : matin/soir/semaine/week-end, MEME EN PLEINE NUIT, ayant déjà suivi les camions de réappro. ils font toute la rue des Pyrénnées et plus haut : NIET !
Peut être du à la hauteur, on ne s’occupe pas assez de nous. Ayant pourtant réclamé par courrier, rien de ce que l’on m’a répondu, et à la mairie de paris, et de la part de JC DECAUX, rien à été fait.
Ok pour le problème que personne remonte les vélos, mais faites donc des stations plus importantes et plus grande autour de cette place. Je suis sur que vos dispos, font un coef d’1 vélo pour 1000 habitants et je suis peut etre très gentil sur le nombre d’habitant. Car plus il y en aura, plus ça tournera, même si effectivement y’a de la peine à appueyer sur les pédales pour remonter.
Donc du coup, j’avais suspendu mon pass navigo, et ai du le reprendre pour faire 3 stations jusqu’a Belleville ou Gambetta, où là c’est un peu moins haut et on en trouve….

Mais l’idée est bonne, alors continuez d’aller jusqu’au bout de vos projets, et faites nous une grande station en plein milieu de la place des fêtes, vous pourrez en mettre une bonne quantité sans géné le marché.

Julien qui doute de sa réinscription à Vélib

* Comment trouver les stations quand on roule sur un vélib dans un quartier qu’on ne connait pas ? Pourquoi ne pas les flecher au sol comme à là Place Gambetta (ligne 3) station 20025.

Nikop dit :

A propos de la caution de 150 euros, j’ai constaté il y a un mois que mon compte a été débité de ce montant, sans en être averti. Je suis pourtant certain avoir restitué le vélib. Une personne au téléphone m’a en effet précisé qu’il y avait des bornes défectueuses et qu’il fallait faire une réclamation avec copie du relevé de compte et numéro de la carte bancaire.
Depuis un mois, je n’ai aucune nouvelle de ma réclamation, ni réponse ni remboursement.
Ce n’est pas vraiment normal tout ça !! Le prélèvement de cette somme importante est carrément anormale surtout quand on sait qu’on n’est pas responsable !
Que faut il faire?

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...