L’art de prendre la pose aux feux rouges
mardi 18 mars

L’art de prendre la pose aux feux rouges

Marion
10Je partage

Aux feux rouges, chacun prend la pose à sa façon, en attendant le passage au vert. Un drôle de podium où le public des piétons défile devant nous. D’une personne à l’autre, les attitudes adoptées sont très diverses. Voici quelques propositions de poses glanées au fil des vélibalades…

cyclistes-feu-rouge.jpg

Mon trottoir, mon amour

Nombreux sont ceux qui flattent le trottoir de leur pied. Ils s’appuient confortablement sur cette pratique petite marche. À voir le Vélibeur ci-dessous, le confort a l’air optimal. Stable, on peut même lâcher le guidon. Un exercice que j’évite au maximum, l’équilibre n’étant pas la première de mes aptitudes… Bien sûr, on n’a pas toujours un trottoir à portée de pied…

marzloff-2_jcdecaux.JPG

marzloff-2_jcdecaux.JPGmarzloff-2_jcdecaux.JPG

Sur une fesse

Pour éviter de finir sur les fesses, j’ai essayé d’adopter une autre pose confortable. J’ai remarqué que certains cyclistes opéraient un petit glissement pour poser franchement un pied à terre. J’ai donc tenté la pose mono-fesse : si la selle est bien réglée pour ne pas être trop haute, je dois dire que l’essayer c’est l’adopter. Par contre, en jupette, la pose classique, pointe de pied à terre, permet d’éviter les fautes d’élégance…

marzloff-3_jcdecaux.jpg

Grand concours photo !

Je vous invite tous à nous envoyer vos photos de poses aux feux rouges. Nous pourrions élire les meilleures ? J’ai pensé à quelques catégories pour ces « Vélib’ d’or de la pose aux feux rouges » : décontractée, élégante, crispée et multi-tâches. Cette dernière catégorie vient de mon admiration pour tous ceux qui sont capables, à l’arrêt, de se servir de leurs deux mains, quand les miennes restent fermement accrochées à mon guidon…

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Abel dit :

Joli billet, Marion, et bonne idée que ce petit concours.

J’aime bien l’expression « ceux qui flattent le trottoir de leur pied », qui correspond à ma position préférée. Jusqu’à maintenant, je pensais « poser mon pied droit sur le trottoir », je saurai à présent que je « flatte le trottoir de mon pied ». C’est tout de suite plus classe 😉

J’ai hâte de voir ces photos. Beaucoup sont-elles arrivées ?

hugO dit :

Salutation distinguées aux vélibeurs homologués 😉

Alors voilà, je m’entraine depuis quelques semaines à me stationner dans les bornes…

… en arrivant direct dedans : et ça marche biiiennnn !!

Approche perpendiculaire aux bornes, petit dérapage d’un quart de tour et avancée lente vers la borne… claac, enclanché/rapidité/fiereté

Faut avouer qu’ils sont bien entretenus, moins dégradés qu’au début…

Ils sont tous mon vélo… j’adOooOoore, chuis un fan du vélib’

même la sonnette me le fait bien ;-))

Louis DURUFLÉ dit :

Chère Marion (et oui, entre Velib on peut se permettre de s’appeler ainsi),
pour le coup de la pédale sur le trottoire, il faut le faire en arrière sinon en effet, le démarrage est plus difficile. En arrière ca passe bien.
Au sujet de la conivence entre Velib’eur, je regrette un peu les débuts de Velib ou elle était plus forte à mon gout. Aujourd’hui les utilisateurs réguliers se parlent mais les autres moins.
Bonne route !
Louis

C pas moi dit :

Ah bon?? Ca se respecte un feu rouge ??? MÊME par des véli’b ??? Eh ben, JAMAIS vu !!! Pourtant je suis Parisien depuis ma naissance !!! Vous croyez qu’ils ont des freins pour les feux ???? ou pour les piétons ????

Non, sérieusement, faites gaffe aux piétons quand vous roulez et aux autres usagers de la route. Vous mettez Notre vie en danger (et eventuellement la votre).

Didier dit :

Erreur Chère Marion, il n’est pas rare que l’on retrouve les mêmes au feu rouge suivant ! Ca créé des liens ! la pluie, le vent, le vélo, Paris, …. tout est bon pour engager la conversation. On peut même changer son itinéraire pour la « bonne » cause. Allez ne jouez pas l’innocente, je suis sûr que vous avez eu ce genre d’expérience. Quant à la pause, hummmm c’est compliqué, cela dépend du feeling que l’on avec la personne – c’est fluctuant, adapté dirons nous !

Marion dit :

Bonjour Didier. La drague aux feux rouges… C’est du ultra speed dating ! Alors selon vous quelle est la pose la plus glamour à adopter ? A bientôt Marion

Didier dit :

la pause au feu rouge est importante car en Vélib’ ça drague pas mal lors de ces arrêts! C’est un plus Vélib’ non ? Et voilà le printemps.

Marion dit :

Bonjour Louis, j’aime beaucoup l’idée de la pédale sur le trottoir mais je m’interroge sur le démarrage si la pédale reste bloquée sur le bitume… Je vais tenter l’expérience.

Margaretha, vous qui êtes du pays où le vélo est roi, quels sont les points communs et différences avec la Hollande ? Auriez-vous des photos ? A bientôt

Louis DURUFLÉ dit :

La grande classe c’est également la pédale de droite posée directement sur le trottoire (comme ca même pas besoin de soulever le pied) ou encore de ne pas s’arrêter. Je n’entends pas par là griller les feux rouge mais de ralentir suffisament avant pour ne pas avoir à poser le pied. Pour des raisons physiques c’est beaucoup moins fatigant !

margaretha dit :

Je me crois en Hollande (d’où je viens)

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...