Entretien avec les responsables de la régulation Vélib’ (épisode 2)
vendredi 29 février

Entretien avec les responsables de la régulation Vélib’ (épisode 2)

admin
49Je partage

voiture-regulation_jcdecaux.jpg

Avec plus de 13 millions de trajets et 164 000 abonnés depuis son lancement en juillet 2007, le Vélib’ fait partie du quotidien des Parisiens. Si son succès est indéniable dans les habitudes et dans les cœurs, le Vélib’ n’en demeure pas moins un service perfectible.

Certains dysfonctionnements, inhérents à un service aussi jeune et d’une telle ampleur, sont pointés du doigt. À commencer par les stations que nous trouvons parfois désespérément vides, ou pleines, c’est selon. Alors, y aurait-il un problème de régulation ?

M’inspirant de mes propres expériences, de remarques entendues et de commentaires lus sur le blog Vélib’ et moi, voici les réponses d’Eric Callé (directeur d’exploitation Vélib’), Romain Boucher (responsable de la régulation) et Mathieu Charpentier (chef des équipes de nuit) aux reproches que l’on adresse couramment à la régulation des Vélib’.

Le problème des stations pleines. Certaines stations, à certaines heures, sont systématiquement saturées : ne pouvez-vous pas le prévoir ?
Face à une station pleine, la logique voudrait que nous retirions des vélos pour libérer des bornes. Sauf que dans certains cas il est nécessaire de laisser ces vélos car ils vont être réutilisés massivement très peu de temps après. Des quartiers de Paris comme Bastille reçoivent de très nombreux Vélib’ le samedi soir. Mais à partir de minuit, les gens ont de nouveau besoin de ces vélos pour rentrer. Or notre rôle n’est pas d’enlever les vélos d’un endroit où on pourrait en avoir besoin…

Le problème des stations vides. Certains utilisateurs ne trouvent jamais de vélo à leur station le matin : comment faire ?
Chaque matin, les Vélib’ sont très sollicités dans un laps de temps très court. Ils ont tendance à quitter la périphérie de Paris pour le centre, là où les gens travaillent. Tous les quartiers ne sont bien sûr pas égaux devant ce phénomène de déplacements pendulaires. Quartier essentiellement résidentiel, le 15e arrondissement est déserté chaque matin par les Vélib’. Nous essayons alors de corriger cette migration en ramenant plus de vélos. À l’inverse, dans le 8e arrondissement qui compte beaucoup de bureaux, nous opérons des mouvements inverses. Des arrondissements plus équilibrés comme le 13e vont en revanche être traités de manière plus locale.

Des stations en altitude sont couramment en pénurie de Vélib’. Pourquoi n’êtes-vous pas plus vigilant sur ces stations ?
Nous le sommes, mais en plus de réclamer plusieurs passages par jour, certaines de ces stations sont difficiles d’accès. Prenez Montmartre : les rues sont étroites, en sens unique, très fréquentées… Cela ralentit nos interventions, même répétées. Le principal souci, c’est que très peu de vélos y remontent, et que ceux que nous replaçons redescendent à toute vitesse !

Alors si la régulation traditionnelle est difficile dans certains cas, comment remédier à ces problèmes de station vides/pleines ?
Le meilleur moyen est d’augmenter le nombre des stations, mais aussi et surtout la taille des stations elles-mêmes. Depuis le lancement de Vélib’ les points d’attaches ont ainsi été multipliés par deux. Nous préparons aujourd’hui la troisième et dernière phase de création de stations. Nous les implantons là où les chiffres de fréquentation montrent qu’elles sont nécessaires.

Parfois la station contient des vélos, mais ils sont hors d’usage. La régulation prend-elle en compte cet aspect ?
Bien sûr ! Dès que nous constatons un problème sur un vélo nous le signalons immédiatement aux agents de maintenance. Si le problème est plus grave, alors nous évacuons le vélo pour qu’il soit réparé. Dans l’intervalle, nous le remplaçons par un nouveau Vélib’.

Sur le blog, une dame disait n’avoir jamais vu de camionnette de régulation à sa station. Est-ce possible ?
Non, car nous passons en moyenne 1 fois par jour, par cycle de 24 heures, à toutes les stations, sans exception.

Pourquoi, quand une station est vide, vous ne déposez que 3 ou 4 vélos et pas davantage ?
C’est une question de choix. Chaque camionnette pouvant transporter 20 Vélib’, nous préférons ravitailler 5 stations avec 4 vélos, que 1 station avec 20 vélos. Mais là encore, tout dépend de la station et de son taux de fréquentation. Dans certains cas nous déposons bien plus que 3 ou 4 vélos.

Est-ce que finalement les problèmes de régulation ne seraient pas dus à un manque d’effectifs et de moyens ?
La régulation c’est 50 personnes qui font les trois-huit et 21 véhicules en rotation quasi permanente dans Paris, première ville de France à bénéficier d’une régulation de nuit. Actuellement nous recrutons justement du personnel pour augmenter nos effectifs de nuit. Les moyens sont donc très importants. Et puis n’oublions pas que le Vélib’ est un moyen de transport écologique pour les déplacements en ville. Nos véhicules sont propres, mais le but n’est pas de multiplier leur nombre et leur présence dans les rues de Paris…

Voilà pour mon entretien avec les responsables de la régulation des Vélib’. J’espère qu’il vous a appris des choses sur les coulisses de Vélib’. Pour ma part, je réalise un peu mieux la difficulté de leur tâche et l’implication quotidienne des agents de régulation. Et je me dis qu’au fil du temps et avec l’arrivée de la régulation de nuit, les choses devraient s’améliorer…

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

Mathieu_CO dit :

@AUGUSTE Edward : le 11e était effectivement pas mal rempli hier mais pas non plus saturé. Le 13e a été rempli cette nuit, mais les vélos ont été pris pour une bonne partie dans la matinée. Ce n’est pas parce que tu ne le vois pas qu’il ne s’est rien passé, surtout à 24h d’intervalle.

AUGUSTE Edward dit :

Hier dimanche nous étions dans le 11iem impossible de trouver une bornes ou laisser 2velibs apres quatres molets bien endurcis nous avons finalement reussi a laisser les velib à bercy, nous avons pris la ligne 6 jusque place d’italie la pas un velib dispo (certain velib avaient la borne rouge alors qu’ils parraissaient en bons état 1 était avec la borne verte et complétement inutilisable) aujourd’hui j’ai refait un tour avenue d’italie rue tolbiac avenue de choisy aucun velib n’a été amener par vos service, vous êtes en grève???

vero.m dit :

sur Nogent sur marne, il n’y a que 2 stations, comment fait on lorsque il n’y a plus de place ??

n’y a t il pas une procédure pour laisser le vélib et fermer la session!

Le lapin masqué dit :

C’est vrai, ça. Le coup de la borne verte verrouillée par une languette orange dans le slot ne permet pas de bénéficier des 15 min de rab car la station n’est pas pleine. Merci Decaux pour l’extorsion de dépassement !

pierre dit :

L’idée « velib' » est remarquable. L’est tout autant la totale incurie du système de régulation. Comme quoi, un projet peut être à la fois le résultat formidable de cervaux astucieux, mais finalement lamentablement gaché par l’incompétence crasse des responsables logistiques – ou par leur manque de moyens… ce qui est pire encore. M. Decaux manque sans doute de sous ? ? ?

Pierre dit :

Mais rien chère Madame

Nous savons pertinemment que ce problème empoisonne la vie des usagers depuis le lancement du service mais, malgré le fait qu’une solution simple pourrait être trouvée, ce genre de dysfonctionnement va continuer et nous n’avons aucune intention de résoudre ce genre de problème.

Voilà à peu près ce que pourrait répondre les responsables de Vélib, en tout cas, s’ils ne le disent pas, leur attitude parle pour eux.

Lazarus dit :

Bonjour,

Je suis enseignante a Jussieu et j’appreciai de pouvoir utiliser velib pour m’y rendre. Malheureusement, je ne me reabonne pas car il m’est arrive frequemment de mettre pres de 30 minutes pour trouver une station puis me rendre a pied à Jussieu (un comble!). C’est tres genant, surtout quand les etudiants attendent leur enseignant!

De plus les bornes signalent comme place libre des places condamnees par une plaquette rouge….

Que comptez-vous faire pour resorber le probleme?
Bon courage!

Genevieve Koehler dit :

Bonjour
je voulais signaler que durant TOUT le mois d’août, les stations près de chez moi (commerce, 15eme) étaient complètes, dès 17h, et jusqu’au matin
on ne pouvait pas remettre son vélo, donc pas sortir le soir.
ce n’est pas ce que j’appelle de la régulation !
num 15036 (44 velibs), 15034 (55 velibs), 15021 (63 velibs) et 15033 (42 velibs)
merci

blin dit :

Il y a une nouvelle borne devant le 55 rue Pajol onverte depuis le 1 juillet et il n’y a toujours pas de vélos sur les plots.
Faut il attendre que ce soit les usagés qui l’apprivisionne ?

patparis75 dit :

Bonjour, nous sommes le 13 Avril 2009 à 3h35 et je lis que depuis le 07 Avril 2009 j’ai pas euh ma réponse. Alors la voilà de nouveau : Pourquoi de jour comme de nuit ne trouve ton pas de places libres dans le quartier de la Bastille ??? De plus l’autre jour le 10/04/2009, via mon tél portable je me suis branchée sur le wap « Vélib » pour savoir ou reposser mon vélo vers 21h30. Figurez vous qu’il n’y avait aucune place dispo ce jour sur près de 6 Stations que le site me disait. La seule station dispo à reposer mon vélo était Boulevard Beaumarchais, mais la c’était une mauvaise pioche car il RESTER BIEN 1 PLACE MAIS IL Y AVAIT CET ESPECE DE TRUC « ORANGE » QUI NOUS EMPECHE DE REPOSSER NOS VELO. Pourquoi ne pas mettre les bornettes en rouge quand il y a ce truc « Orange » pour nous signifier que cette bornette est en panne ? Auy moins nous pourrions bénéficier des 15 mins gratuites pour aller ailleur. Malheureusement quand l’attache et obstrué par cet obxtacle nous n’avons pas accès au fameuse 15 mins. Merci. PS. J’espère obtenir une réponse personnalisé via mon adresse e-mail. Merci.

patparis75 dit :

Bonjour, cela fait maintenant depuis plusieurs que lorsque l’on veut déposée un vélib vers Bastille c la galère du jour comme de la nuit. Ma question au responsable des régulations est : Pourquoi malgré les stations agrandi on ne trouve aucune place ? Merci de me répondre via mon adresse e-mail.

>Claudine dit :

Grande première pour moi ces ‘4 jours à Paris, merveilleuse façon de voir Paris…
quoiqu’à certaines heures il s’agit plutôt d’une cure de pots d’échappements, avec nausée à la clé…
je rêve du temps ou le système sera tellement répandu que les voitures ou camions pourront se compter , et non nous mettre en danger…
mais voilà , il ne faut pas avoir de rendez-vous précis! donc ne pas travailler! car là: cela se gâte! effectivement le système de régulation est bien loin d’être au point…j’habite en hauteur: porte de ménilmontant: pas possible de trouver un vélo le matin, toujours les mêmes cassés ,qui restent sur les bornes: je ne vois pas le passage 1 fois par 24h des agents de maintenance!…pas vrai!
marcher 20 minutes pour en trouver un, cela m’a découragée!
ou vous améliorez, en mettant plus de camions ramasseurs et de personnel, ou je ne vous ferez plus confiance…
de même pour le reposer! 1er, 7ème , 4eme arrondissement : problème pour le rendre, c’est stressant , énervant, révoltant de ne rien voir changé d’un jour à l’autre, et chaque jour pareil!…
plus d’efforts SVP, le système en vaut la peine…
à quand les velib électriques, pour ceux qui habitent en hauteur(1/2 heure de montée…je préfère le métro, mais si mon vélo m’aidait à monter, je reviendrais à mon point de départ: en haut et cela aiderait aussi la régulation…), des personnes moins sportives s’y mettraient aussi…
Allez courage, rêvons plus et mieux!!!

zab dit :

De retour de vacances, je m’apperçois que rien n’a changé. Des vélos toujours aussi dégradés et même à côté des mairies d’arrondissement (Xème par ex), les motos et scooters empruntent toujours les voies cyclables je m’amuse dans ces cas là à aller très doucement et à slalomer dans la voie (s’il n’y a pas de bus ni de taxi), les piétons qui marchent tranquillement au milieu de la rue ou de la voie, les voitures qui ne respectent pas le 1 mètre de distance et enfin le temps toujours limité à 30 minutes malgré nos demandes.
Par contre merci au service régu les deux pb signalés en juillet sont réglés. Pas de façon cohérente pour la borne du bd Arago, ils ont bloqué la borne au lieu de faire enlever la buttée qui gênait le rangement du vélo donc résultat une borne d’attache en moins.
Enfin bonne rentrée à tous et continuons à vélib’er…

Damac dit :

Pour Gildas,
Pour faire suite à votre réponse du 20 mai dernier. (et oui je ne suis pas revenu depuis, j’faisais du vélib…) je ne crois pas que les 18 mn indiquées reflètent le temps total des trajets à effectuer.
Je me suis aperçu qu’effectivement je replaçai mon vélib dans un délai assez cours après mon départ, non pas parce que j’étais arrivé à destination mais pour être sûr de ne pas galérer à trouver une place libre ou tourner en rond pour trouver une station et dépasser les 30mn.
Avez-vous les statistiques des vélibeurs qui reprennent tout de suite leur monture après l’avoir déposé? Parce que moi j’en vois plein…!
Cordialement.

gnagnette dit :

désolée je retire ce que j’ai dit , on peut faire la même chose sur le site velib.. Mais c’est très mal expliqué,

gnagnette dit :

Un vélo cassé (très visiblement cassé) reste parfois plusieurs jours à la station. Alors non je ne crois pas qu’un voiture passe toutes les 24h.

gnagnette dit :

Je connais une personne qui sur son iphone a une application lui permettant de voir les stations vides ou pleines, bref le nombre de places disponibles.. Je trouve ça un peu fort que nous ne puissions pas l’avoir sur le site velib.paris.fr

Alain dit :

Et non
Aucun logiciel aussi perfectionné soit-il ne pourra remplacer la régulation humaine. Ce n’est pas d’informatique mais de bras dont vélib a besoin. Combien de voiturette à paris ? Ce serait intéressant à savoir. Mais en tout cas pas assez. Une voiturette charge 20 vélib environ. Il faut un bon quart d’heure pour la remplir. Rajoutez 30 minutes minimum de trajet pour aller vers une station vide généralement en hauteur. A nouveau 15 minutes de manutention et 30 minutes pour retourner vers une station pleine. Donc en résumé 20 vélib transportés c’est 1 heure trente de boulot. Le super logiciel ne pourra rien y changer. C’est d’homme et de femme dont Vélib a besoin.

Bonne balade à toutes et tous

noel_d3 dit :

Je pense qu’il vaudrait mieux investir dans de la recherche pour qu’un logiciel aide à la régulation,
pourquoi pas dans le cadre d’une thèse d’informatique SIFR (thèse en lien avec une entreprise).

Pour moi il est impossible pour des personnes de gérer tous ces flux, seul l’aide d’un logiciel bien pensé et paramétré au jour le jour en fonction des éléments extérieurs (prévisions de grèves, événements… ) peut permettre une bonne régulation.
On pourrait par exemple penser qu’il pourrait utilisé les statistiques d’utilisation ainsi que les informations concernant la circulation pour gérer les itinéraires des voiturettes de réapprovisionnement.

zab dit :

Pour Gildas, avec la meilleure volonté du monde sans faire aucun arrêt entre mon travail (10ème) et mon domicile (13ème) j’ai exactement 25 minutes de trajet et j’ai la rue Saint Jacques à grimper mais qui ne fait pas partie des 15 minutes de rab puisque les bornes d’attaches ne sont pas en hauteur , il s’agit juste d’un passage obligé.
La borne Rue Arago T23 a une place systématiquement de libre car il y a une borne grise juste devant l’emplacement empêchant de ranger le vélo ce qui est super malin. Donc pas possible d’avoir du rab à cette borne.
Je n’ai plus 20 ans mais pas non plus 60 ans je suis dans la moyenne et pour continuer à utiliser ce super moyen de transport je revendique également l’utilisation à 1 heure : si la moyenne est de 18 minutes dites-vous que c’est parce que ceux qui ont plus de trajet que ça n’utilisent pas le vélib.

Alors est-ce à Vélib’ de s’adapter aux besoins des parisiens ou aux parisiens de se limiter au choix de vélib’.

J’en profite aussi pour signaler une borne entière en panne depuis au moins 2 semaines au 20 rue de la Grange Batelière dans le 9ème avec une quinzaine de vélos en bon état SNIF.

Guillaume dit :

4 mois après le premier commentaire à ce sujet:
Aucune réponse, aucun changement, pas un mot sur le sujet!
Il relève encore du chemin de croix pour tout usager confronté à une station pleine à son point d’arrivée.
Une touche sur la borne pour les places dispo les plus proches, avec TOUTES les stations des alentours en un seul listing incluant un petit pictogramme donnant la direction de chaque station listée par rapport à la borne, (à défaut d’un plan global adapté).

Vous en révez? Vélib’ ne l’a malheureusement pas fait!

Pour en avoir souvent discuté avec d’autres usagers confrontés au même problème, une solution de ce type atténuerait non seulement les inconvénients des défauts de régulation mais aussi favoriserait celle naturelle.

L’équivalent pour trouver un vélo lorsque celui ci fait défaut à la station de départ est bien sûr tout aussi primordial!
(sans compter qu’il y a de plus en plus souvent des vélos inutilisables au bornes…)

Mais pour ses dirigeants, Vélib’ est-il un simple outil politique indispensable ou accordent ils leur priorité à ce qu’il devienne un véritable service tourné vers les besoins de l’usager?

Encore une fois, le concept est génial, la mise en place actuelle assez correcte, voire bien depuis l’abandon du temps de carence qui permet de ne pas être trop pénalisé quand les dispo ne permettent pas de trouver immédiatement une monture en bon état… alors pourquoi ne pas accorder les moyens nécessaires pour mettre en place les quelques solutions quasi unanimement reconnues comme primordiales par l’ensemble des usagers?

jean philippe dit :

Bonjour,
Je voudrais savoir en quoi consiste le métier de régulateur de vélib’.
Purriez vous me répondre rapidement merci de votre compréhension

Benjamin dit :

Comment expliquer que les 5 stations Vélib à proximité de Gare du nord soit CONSTAMENT VIDE et ce depuis le lancement de vélib que la dite régulation que je n ai vue q une fois passe a 10h : pratique pour aller bosser!!
Ensuite lorsq on arrive aux Halles, à Beaubourg ou a Richard Lenoir la galère continue, ces bornes-ci sont toujours pleines!!!
Le concept Vélib est formidable, j’essaie de m’en servie tout les jours pour aller travailler mais c est un luxe de ceux qui ne travaille pas à heures fixe car des fois j ai un vélo de suite, sinon la plupart du temps je fais pres de la moitie du trajet à pied!!avant de trouver un vélo…
Au début gare du nord on avait 2 ou 3 stations VIDES, maintenat il y en a 5, ca nous fait une belle jambe elles sont vides aussi..nb pas la peuine d en mettre 10
Cela ne sert à rien de rajouter des stations si on ne regule pas efficacement celles qui existent !!

Alain dit :

IMPOSSIBLE.

Vous demandez des choses impossibles.
Comment pouvoir réguler en temps réel quand les demandes sont toutes concentrées au même moment au même endroit. Oui, les stations “résidentiels” se vident vite le matin, oui les stations centrales se remplissent aussi vite. Comment réguler efficacement ? Il faudrait deux régulateurs par borne. Aller-retour pour récupérer des velibs sur les stations du centre puis revenir en périphérie au moins 30 à 45 minutes sans compter le temps de manutention. 500 bornes périphériques, 1000 régulateurs……
Certain entendent le vélib comme le seul moyen de transport. C’est faux, il fait parti des possibilités offertes au parisiens pour se déplacer. Si vous ne compter que sur velib achetez-vous un vélo !
Bonne balade à toutes et tous

Anne dit :

Je me joins au concert de plaintes sur la sous-régulation.

Samedi 14 juin 23h. Impossible de poser son vélo aux alentours de la gare de Lyon, où nous habitons. Comme chaque jour, la station de la gare est pleine, ainsi que les stations autour: Bvd Diderot, Rue de bercy, Av. Daumesnil, rue de Charenton, Quai de la Rapée, Roland Barthes…. Nous sommes plusieurs à errer dans le quartier. On finira par trouver 2 attaches Rue Van Gogh. Quelle galère!!!

Gare de Lyon, il faudrait un passage de la régulation tous les 1/4 d’heure, pour enlever des vélos à certaines heures, et en rajouter à d’autres. Doubler le nombre de stations ne résoudra pas le pbme si la régulation ne régule pas…

brigitte dit :

La régulation est loin d’être à la hauteur malgré de nombreux appels téléphoniques afin de récupérer les vélos hors service. station en face de la gare du Nord : les vélos HS restent en moyenne 15 jours avant d’être récupérés (10153). Les stations sont vides toute la journée alors que letrafic voyageus de cette gare est la plus importante d’Europe. Dans le 19ème, idem, les vélos restent une semaine avant d’être récupérés malgré les coups de fil pour signaler les vélos cassés. Un manque de personnel doit en être la cause.

Hb dit :

Je suis ravie d’apprendre que vous annoncez passer 1 fois par jour à chaque station.
mais quand allez vous arretez de vpouis f… de notre g…. au sujet de la régulation.
A supposer que vous passiez réellement 1 f/j (ce dont je doute…), c’est LARGEMENT insuffisant pour nombre de stations, et vous le savez, vu le nombre de réclamations dont vous êtes saisis sur ce site même
Je ne compte même plus les jours où je dois marcher 20 mn pour trouver un vélo….

Gildas dit :

Cher Damac,

Comme l’a révélé notre enquête de satisfaction, le temps moyen d’utilisation d’un vélib’ est de 18 minutes. Le centre de Paris est accessible en 30 minutes à vélo à partir de n’importe quelle porte de Paris.

Si les 30 minutes déjà offertes vous paraissent toujours trop courtes, n’oubliez pas que vous aurez bientôt la possibilité de gagner 15 minutes gratuites par le biais des stations bonus (http://xen1-4.idweb.fr/blog/?p=141)

Gildas

Damac dit :

« Le temps d’une demi heure pour faire sa course en Vélib est insuffisant, car entre les ralentissements et les feux, on peut facilement perdre 15 minutes. Conséquence: pour arriver à faire leur course en temps voulu les vélibeurs grillent les feux rouges, avec tous les dangers que cela présente.
Une seule solution faire passer les 30 à 45 minutes. Exigeons cette augmentation et roulons apaisés.cassabé »
C’est clair! Sans faire ses courses, TRAVERSER Paris en respectant les feux, sauver ses miches des flirts des pare chocs… bref rouler en toute sécurité, tout en gardant le sourire sans finir exsangue, c’est pas pôssible en 30mn! alors quand est ce qu’on passe à 40 voir 45mn?

Jacqueline dit :

Ca va BEAUCOUP mieux dans le 15e nord (Grenelle.) Faut pas lâcher!!!!

cassabé dit :

Le temps d’une demi heure pour faire sa course en Vélib est insuffisant, car entre les ralentissements et les feux, on peut facilement perdre 15 minutes. Conséquence: pour arriver à faire leur course en temps voulu les vélibeurs grillent les feux rouges, avec tous les dangers que cela présente.
Une seule solution faire passer les 30 à 45 minutes. Exigeons cette augmentation et roulons apaisés.

michel dit :

toutes les stations du 15 arrondissement autour de convention sont saturées après 20 h 00 et il est impossible de trouver un emplacement libre
la situation est inchangée depuis un an et on voit de pauvres cyclistes galérer tous les soirs
vos explications de regulations sont louables mais loins des réalités.
faites l’essai un soir au moins unefois

un poême :
hâte toi de parker ton velib avant 20h00, cycliste du 15 eme , car il te sera plus diffile de trouver une place qu’à un 4×4, quand la nuit sera venue.

Jessica dit :

Pour ma part, j’ai ressenti les effets de la régulation ! Les 2 stations de la rue Censier (V e) étaient avant pleines dès le matin tôt jusqu’à la fin d’après-midi avant que quelques personnes partent et impossible de trouver une place, donc parfois presque obligée de revenir à mon point de départ quand celles des alentours sont aussi pleines !

L’aggrandissement de la station de la rue Châlon (Gare de Lyon) a été fait il y a peu, et heureusement ! Merci ! Cet endroit très fréquenté était mal desservi. Cependant, le 2e borne de la ligne de vélib de gauche est inutilisable depuis plusieurs mois : le vélo est en bon état et le voyant vert, mais les pass ou la borne fixe ne permettent pas de débloquer le vélo… Avis aux réparateurs :)

Guillaume dit :

Disponibilités aux bornes voisines (suite)
Et comme mentionné ci dessus par Freitas, ne pas oublier d’intégrer une solution pour prendre en compte les bornes neutralisées!
(Par exemple, dans l’idéal, intégrer un capteur adéquat dans le capuchon plastique, limitant les risques d’erreur, ou à défaut un flag informatique opéré par le personnel sur place ou au central…)
Car une surfacturation de ce fait n’est malheureusement pas prise en compte par vos services commerciaux, j’en ai fait plusieurs fois les frais!

Guillaume dit :

Il y a un gros problème de lisibilité sur les bornes voisines aux stations!
Stations invisibles ou difficiles à localiser.

A quand le menu: Place libres voisines/ Vélos dispo voisins?

Menu qui listerait les 5 ou 10 stations les plus proches et leur dispo ainsi qu’un plan à l’échelle appropriée, centré sur la borne de consultation et permettant de situer approximativement les stations listées, puis de faire le choix d’une station pour un plan détaillé si on ne voit pas suffisemment bien comment s’y rendre.

Ça représente assurément une fois un gros boulot pour les développeurs mais ça rendrait des millions de fois un précieux service à tous les utilisateurs dans la rue et dans l’impossibilité de prendre ou rendre un vélo!

La question est à qui veut on donner la priorité, la qualité de service ou la rentabilité?

Entre les revenus de la pub, les locations journalières et les presque 5M€ des abonnés (165000 abonnés à 29€ soit 4,7M€) doit bien permettre de prendre en stage un informaticien?

Et comme ce qui est déjà mis en place est plutôt bien, il faut souhaiter que cette évolution fera bientôt partie des bonnes nouvelles annoncées sur ce site!

freitas dit :

J’ai constaté , il y a quelques semaines un problème qui m’est un peu « resté en travers de la gorge…. »
Ma station préférée étant pleine , je recherche sur le plan , la station la plus proche qui aurait encore des bornes de libres.ll y en avait avenue René Coty , en face du parc Montsouris..je m’y précipite , et en fait , il il y en avait bien une de libre mais avec son petit capuchon orange….impossible de laisser mon vélo là , puisque cette borne n’était pas fonctionnelle ! Par contre , imposible d’avoir 1/4 d’ heure supplémentaire , puisque pour la Station , il y avait bien là , un emplacement de libre….j’ai été obligé d’aller me garer tombe d’Issoire ( à tombeau ouvert car la demi-heure arrivait à échéance )
….Moralité , j’ai été me garer , pratiquement à l’endroit où j’avais pris le vélo peu avant , pour rentrer à pied.
PS : j’avais déjà eu ce même problème , avec un peu moins de stress car plus relax , du côté du Boulevard Saint Michel.
En tout cas , bravo pour tous vos efforts déployés.

Alexandra dit :

très bon article, ça permet de relativiser quand on a l’impression que toutes les bornes n’ont que des vélos cassés ou bloqués!!! par contre plusieurs fois le systeme d’appel ne marche pas bien, parce que je voudrais signaler les velos cassés qui sont au point « vert » mais la communication ne s’etablit pas…

charlotte dit :

Parlons écolo… Vous dites que vos camions de régulation sont propres, ça veut dire quoi ?

Laurence dit :

Franchement question régulation il y a énormément de progrès à faire : chaque week end (surtout l’après-midi) c’est quasiement impossible de raccrocher un Vélib dans le centre de Paris alors que les stations en altitude ( j’habite dans le nord du IXè ) sont désespérément vides.

Du coup je reprends le bus ou le métro lorsque je dois me rendre aux Halles ou à l’Hôtel de Ville et franchement j’apprécie tellement le Vélib que j’enrage!

Ne pourrait-on pas renforcer les équipes Vélib le week end et les jours fériés ?

Vélibement Votre,

Laurence

Isa dit :

Petit coup d’oeil sur les stations du centre : 4103, 4104, 4017 à 4021, aucune place de libre sur 7 stations ! Je pars bosser, mais pas en Velib, faute de place… La régulation reste à améliorer.

Marion dit :

Bonjour Cécile, c’est en effet une bonne idée d’article, je vous prends au mot ! Je me renseigne pour savoir si les réparateurs passent un Vélib en rouge quand ils doivent être emportés par la régulation pour réparation. Par contre, parfois, le voyant est rouge car le Vélib’ est mal enclenché. J’en ai fait l’expérience et vous renvoie vers cet article où j’explique comment faire repasser le voyant au vert.

http://xen1-4.idweb.fr/blog/?p=73

A bientôt
Marion

Cécile dit :

Bonjour,

ca n’est pas directement le sujet, mais je me pose la Q depuis qq jours : Comment et pourquoi un velo classiquement attaché à une borne est indisponible (lumiere rouge) ? Quand je rend un velo, la lumiere devient toujours verte. Alors pourquoi certains sont rouge ? C’est mit en indispo par le personnel de velib qui a detecté un pb sur le velo ? c’est que le velo est mal mit sur la borne ? (ils parraissent pourtant correctement attachés).
Voila, ca peut être le sujet d’un prochain article.

a+

JF dit :

Lorsque vous rechargez un station, pourquoi alimenter la totalité des bornes ? .Il serait bien d’en laisser quelques unes libres pour ceux qui arrivent. Hier matin dasn le 14ème, j’ai tourné presque 15mn pour trouver un emplacement libre, du coup je n’ai pas pu aller où je voulais. Je constate par ailleurs que de nombreuses stations du 14 ème sont la plupart du temps totalement vides en journée. Impossible de trouver un velib dans un large périmètre. La régulation a encore bien des progrès à faire…

M. Punch dit :

Ca fait deux semaines que la station à coté (18110) est en panne (30 bornes en panne sur 32, pour être exacte). J’ai informé les services téléphonique il y a une semaine, mais sans effet. La cardiogram est plat sur http://velib.shiva.easynet.fr/18110.html

Ca sert à quoi de passer une fois par jour (si on le croit) si c’est pour rien faire ?

Philippe G dit :

Conjointement aux problèmes de régulation, j’ai une station près de chez moi ouverte en janvier (17102) dont une bonne partie des bornes est trop enfoncée dans le macadam depuis la constrution. Du coup il est presque impossible de retirer certains vélos et il faut régulièrement forcer pour les déposer. Est-ce que cette station fera l’objet d’une révision ? Etes-vous au courant de ce genre de dysfonctionnement ?

Cécile dit :

Super les stat. !

genialeve dit :

Merci pour cet entretien, c’est très intéressant ! En tant qu’usager on a tendance à ne voir que le petit bout de sa lorgnette, LA station qu’on a trouvée vide, LE vélo qu’on a eu du mal à reposer, LA roue qui était voilée… mais c’est un système complexe. Et qui marche de mieux en mieux !

Philippe dit :

à voir!
pour visualiser « les flux de vélib »: http://w.mat.cc/articles/2008/02/29/cartes-animees-velib-la-video

« des cartes animées ».

Cécile dit :

Super, cet article.

1 visite par stations par jours en moyenne ! Wahoo !

Ce qui serait rassurant pour les utilisateur grognons que nous sommes, c’est d’avoir l’info.

Je m’explique : sur internet, on sais si une station est plein, vide. Ce qui serait tip top, c’est d’avoir en plus des stat. sur la station : date/heure du dernier passage de la regulation, courbe du nombre de velo en moyenne dans la journée (comme ca, on voit qu’il y en a plein le matin, on peut, y aller, mais qu’elle est tjr quasi vide dans la journée)…etc.

Voila, c’etait juste une idée pour plus tard, quand vous aurez envie d’augmenter les fonctionnalités du site internet.

velibement votre,

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...