Passer au vert, mode d’emploi
mercredi 20 février

Passer au vert, mode d’emploi

Marion
16Je partage

Parfois, mon Vélib’ refuse de me quitter. Comme d’habitude, sa mission accomplie, je dépose mon destrier à une station Vélib’. La plupart du temps, il rentre à l’écurie sans rechigner comme en témoigne le voyant lumineux vert du point d’attache. Mais parfois, un Vélib’ tête de mule refuse que je l’abandonne et manifeste son mécontentement en affichant un voyant rouge. Depuis que j’ai appelé Allo Vélib’ pour signaler un tel problème de comportement, j’ai appris à dompter les Vélib’ récalcitrants.

L’art de la cravache

Lorsque votre Vélib’ fait sa mule, il existe un moyen simple de calmer la bête : saisissez-le fermement par la selle, soulevez légèrement et faites-le avancer. Si vous aviez mal enclenché le Vélib’, ce simple petit coup de cravache sur sa croupe suffira à faire passer le voyant du rouge à l’orange, puis au vert. Si cela ne suffit pas, inutile de s’acharner, le problème vient probablement du point d’attache lui-même. Seule option : appeler les dresseurs à la rescousse.

Appeler les dresseurs Allo Vélib’

Contactez les conseillers Allo Vélib’ au 01 30 79 79 30 (prix d’un appel local). L’idéal est de le faire le plus vite possible : ainsi vous signalez que vous avez bien restitué le Vélib’. Les conseillers sont à l’écoute du lundi au vendredi de 8 h à 22 h, le samedi de 9 h à 22 h et le dimanche de 9 h à 19 h. Je n’ai eu besoin d’appeler qu’une seule fois. Monsieur Allo Vélib’ m’a d’abord félicité d’appeler (ça fait toujours plaisir de se sentir Vélib’citoyenne) et m’a donné le truc de la cravache pour dompter un Vélib’. En trois minutes c’était réglé ! J’ai pu m’éloigner sans regret de mon Vélib’ redevenu vert dans le soleil couchant. « I’m a poor lonesome cowboy… »

Pour plus d’info sur les conseillers Allo Vélib’, je vous ai posté une vidéo…

Laisser un commentaire

Les derniers commentaires

celine dit :

Bonjour,

Juste pour vous signaler à tous de vérifier à la borne en demandant un reçu à chaque fois que vous rendez votre vélo. J’ai rendu mon vélo mardi soir 27 juillet 2010 à une borne à côté de chez moi, le voyant vert s’est allumé mais comme beaucoup au vu des messages sur ce blog il n’a pas été enregistré. Je m’en suis rendue compte le lendemain quand j’ai voulu prendre un vélo, je ne pouvais pas !! En plus, pas de chance le vélo a disparu et est toujours sous ma responsabilité. Conclusion pas de possibilité de reprendre un vélo pendant une semaine et surtout ma caution de 150 euros va y passer !!
Depuis les premiers messages en 2008, Vélib n’a toujours pas trouvé de solutions et leurs dysfonctionnements sont à nos frais. Sympa !!

olivier dit :

bon courage à tous les déçus du système… Perso il m’a fallu beaucoup d’énergie et de patience pour, au bout de 3 mois, obtenir réparation via la médiatrice de Paris.

Franchement, Marion, je crois qu’il y a 2 personnes en charge du vélib à la Mairie de Paris: une qui tient des stats sur les plaintes, et une qui les passe au broyeur…

Patrice dit :

Abboné de la première heure, j’étais plutôt content de Velib jusqu’à ce matin lundi. Je veux prendre un vélo, je n’y arrive pas, je découvre que j’ai toujours un vélo en location ! Angoisse… Mon dernier usage remonte à samedi 23h45. Appel : le retour de mon vélo n’a pas été enregistré. C’est vrai que la borne a eu un comportement étrange au moment du retour : orange bipant pendant un temps plus long que d »habitude, quelques secondes au rouge, puis vert. Je vérifie : le vélo est bien accroché, impossible de le reprendre. Je pars tranquille. Très mauvaise idée. Mon coup de fil m’apprend que mon vélo est toujours en balade (il n’est plus à la borne)… que s’il rentre ça me coutera 100 euros, et que s’il ne rentre pas, ça m’en coutera 150. Impossible de discuter.
Je dois rappeler périodiquement pour savoir si mon vélo est rentré.
Une chose est certaine pour moi, si ce dysfonctionnement me coute 100 ou 150 euros, Vélib’, c’est terminé pour moi. Je ne renouvelle pas mon abonnement, et j’achète mon propre vélo.
Perso, j’aurai préféré un abonnement un peu plus cher, mais un service de qualité.

Exploser dit :

Faudra quand même qu’ils l’améliorent, ce système de raccrochage, il y a vraiment trop de problèmes.
La répartition des vélos aussi est à améliorer…

anne dit :

Dommage que les vélos soient si lourds ..Comme j’ai vieilli d’ un an de plus cette année ( habitude super originale !) … j’ai trouvé que cet engin mirifique était encore plus lourd en 2009 ! Je sais que cela le rend plus stable et plus solide …mais quand même ..On peut toujours rêver , non ? Pour mes 85 ans je me demande si je ne vais pas abandonner vélib .à regret ..pour la trottinette !
Bonne route , soyez prudents et …poussez pas derrière !

bikouyou dit :

Je veux surtout pas jouer les leche-vélo, mais une fois j’ai racroché à une station qui était en train de se reconnecter; donc pas d’enregistrement du retour de mon vélib’. En soirée j’ai voulu reprendre le coursier mais il y avait 5 heures à mon compteur. Appel de la borne vers le centre, explications: compte re-crédité le lendemain mais attente quand-même 3 jours pour pouvoir récupérer un vélo.
Je pense que globalement le principe est sain et que pouvoir prendre n’importe où (dans Paris), n’importe quand un moyen de locomotion en état car entretenu – on peut toujours le changer si ça ne marche pas comme on veut- pour 2,40 euros par mois est une très bonne affaire. Il faut aussi simplement éviter les bornes près des grand centres commerciaux ou touristiques. Il y a toujours une station dans un rayon de 150 m qui est dispo pour prendre ou déposer: il suffit de la chercher.

Fred dit :

Y’a de l’humour (faut pas être difficile) pour comparer le vélib à un cheval, mais il y en a moins de la part de vélib pour réparer les erreurs de leur système sans perte pour les usagers que nous sommes. Même aventure que David: retour de vélib mal enregistré par la borne. Il m’a fallu 4 coups de fil, en insistant, pour que mon compte soir re-crédité des 35€ prélevés par erreur, et pour récupérer mes 120 minutes bonus. Une compensation pour les jours sans pouvoir utiliser vélib ?? Allons, monsieur, ne plaisantons pas…
Bref, velib est une belle idée, mais elle gagnerait à être gérée avec plus de sérieux.
Mercantilisme est service font rarement bon ménage…

PERDRE dit :

J’ai un problèm aussi avec VELIB. Ils retirent 51 euros sur mon compte par rapporr à 1 euro quand j’ai fait un foafait cour 1 jour.J’ai bien rendu le vélo après utiliser mais ils ont dit que « Restitution du même vélo après 2 jours et le montant de 50 euros correspond bien à la durée ». C’est impossible, chaque fois, on fait le forfait, on paie 150 euros par carte comme une caution, c’est pour ça je suis très attention à rendre et je ne crois jamais quelqu’un a pris le vélo après moi…….. Quand on paie par carte, ils ont la droit de retirer l’argent sur notre compte comme ils veulent………..J’ai téléphoné et un conseiller désagréable qui me demander de faire une lettre et envoyer par courrier………………..J’ai trop peur de VELIB’S, c’est vraiment n’importe quoi……………………

David dit :

Ce soir, 22h01… pas de chance… problème récalcitrant… bornette verte, indication que j’ai un vélib en cours de location… 35 Euros demain matin sur mon compte… Un conseiller désagréable qui me dira que je dois patienter X jours jusqu’à ce que je puisse utiliser ma carte… Ils abusent… VRAIMENT…

Isa dit :

Privée de Velib parce que le voyant est bien passé au vert – je vérifie systématiquement – mais le retour n’a pas été enregistré par « le système ». Résultat 35 euros à payer, que je refuse de payer évidemment puisqu’aux heures où le vélo était censé rouler, selon « le système », moi je travaillais (preuve à l’appui). Et le voyant était bien vert puisque quelqu’un a réussi à prendre le vélo 5 heures plus tard…
Il est un peu pénible de constater que « le système » a toujours raison et le vélibien toujours tord…
Quoiqu’il en soit, j’attends depuis 7 jours que mon compte soit recrédité, 7 jours sans Velib, peut-être plus…

Alexandra dit :

bon article avec de l’humour en plus!!!

Franck dit :

Tiens, nouvelle découverte hier, sur la station de la rue des recollets, gare de l’est (oui la grande station face à la gare est prete mais pas ouverte), je vois un emplacement dispo, à côté d’un vélo malade (bizarrement enclenché et point rouge sur la bornette). Formidable, je vais déplacer un peu le coupable et ranger ma monture… Sauf que non : en fait j’ai découvert le premier vélib malade au cadre tordu, genre accidenté, qui du coup mangeait 2 bornettes. Bon, ceci dit, je suppose qu’avec le point rouge, les équipes de sauvetage des vélibs étaient au courant et sont venues remédier au problème. Et puis il y ‘avait d’autres bornettes disponibles, joie.

Didier dit :

Le système de broches des Velib’ n’est pas fiable – côté vélo – et les petits bornes souvent défecteuses – c’est LE gros problème avec celui de la répartition des velos. Et en plus nous sommes pénalisés car en cas de problème, eh bien on ne peut pas prendre un autre vélo tant que le problème n’est pas résolu ! Pour moi la dernière fois, 5 jours pleins. Docteur Vélib’ faites quelque chose, réformez ces vilaines broches pour de plus simples – autrement ça va j’ai des jambes en béton depuis juillet !!!!

Marion dit :

Oups… Merci Messieurs 🙂

« lonesome » (solitaire) pas « long some » (big sleep ?)

Zorglub dit :

C’est pas pour faire mon cow-boy savant, mais mon pote Lucky Luke chante plutôt « I’m a poor lone some cowboy » … 😉
En tout cas, merci pour le truc.
A noter que cela marche aussi dans l’autre sens, pour détacher un vélo qui n’a pas envie de se promener avec vous.

Site Officiel Vélib
X

Articles à la une

Voir tous les articles...